(J-4) – 6 octobre 2018 – TROIS SUCCES POUR DEUX DEFAITES, LA MACHINE TOURNE…
En division 3 D, Profondeville « E » / Seilles « A » : (2/6) 6/10.
A la mi-temps, les seillois s’étaient ménagé un avantage substantiel, essentiellement forgé par Axel Léonard (3) et André Grenson (3), victorieux avec panache dans leurs deux premiers matches. Steve Piot accélérait ensuite la manœuvre et offrait le 9ième point. Stivi ne perd qu’un seul match (2/3) contre le C6 local, invaincu. Axel peut recevoir les mêmes éloges. André (2) et Denis Perin (2) parachèvent brillamment cette victoire en équipe.
En division 4 D, Flawinne « G » / Seilles « B » : (1/7) 1/15.
Sur les hauteurs namuroises, Goliath a terrassé David. Nos lames affûtées n’ont laissé planer aucun doute sur l’issue de la partie, même si Michel Ramelot, Olivier Chiaradia et Philippe Delannoy durent tous trois s’employer jusqu’au 5ième set pour venir à bout du coriace Grégory Robin, D6 promis à un bel avenir. Le généreux Michel Simon permet aux namurois de sauver l’honneur en début de partie (1/1). Notre quatuor se révèle solide comme le roc.
En division 4 G, Loyers « D » / Seilles « C » : (6/2) 10/6.
3 D0 et 1 D2 composaient notre « menu ». A trois, la partie s’annonçait ardue. Michaël Lemal (3) passe tout près du « strike », n’échouant qu’à la belle face à Jézabel Ramlot, D2. Michaël réalise trois nouvelles perfs, tout comme Denis Brisfer (3). Ces deux joueurs confirment leurs débuts de saison en mode « turbo ». Vincent Angelicchio succombe au 5ième set face à Justine Flamant, D0 invaincue, mais aussi face à Christian Pécheux, D0 également. Un manque de réussite, mais une belle résistance des nôtres dans une rencontre trop déséquilibrée.
En division 4 E, Loyers « F » / Seilles « D » : (7/1) 15/1.
Incomplète elle aussi, l’équipe « D » allait souffrir face à une phalange routinée, composée d’1 D4, 2 D6 et 1 E0. Sébastien Roland, mal récompensé de ses efforts, sauve l’honneur face à Claude Hanrez, E0, et agonise deux fois (2/3) face à Sylvain Clossen, D6, et Jérémy Cassart, D4. Fabian Sente se bat courageusement et est presque en mesure de s’offrir Claude (2/3). Dany Bertrand, malgré la fougue qui le caractérise, ne peut scorer. Ne jetons toutefois pas la pierre à cet artiste qui ne ménage jamais ses peines !
En division 6 G, La Cipale « O » / Seilles « E » : (1/7) 2/14.
Dans la somptueuse salle de l’Enclos de l’Ermitage s’est déroulé un spectacle placé sous le signe d’un humour omniprésent. A aucun moment, les condruziens ne se sont départis de leur sourire, malgré un score qui aurait pu susciter un torrent de larmes plutôt qu’une salle hilare. Au contraire, ce furent des larmes de plaisir qui furent distribuées la partie durant tant aux joueurs qu’aux spectateurs. En meneur de revue incontesté, Dédé Hanoul au mieux de sa forme. Benoît De Paepe, Fabrice Roland et Jean-Loup Noël, ses trois partenaires, se régalèrent, eux aussi, des « numéros » de cet humoriste hors pair. Notons les deux superbes perfs de Benoît qui signe deux succès convaincants… qui en appellent d’autres. La machine est lancée.
En route ce 20 octobre vers de nouveaux succès, rue Rogier cette fois !