J2 – 22 septembre 2018 – SUR LA BONNE VOIE : 2 VICTOIRES, 1 NUL ET 2 DEFAITES.

En division 3 D, Mazy-Spy « C » / Seilles « A » : (5/3) 10/6.
Seillois et Mazyciens s’alignent à forces quasiment égales : 2 C 6 et 2 D 0 pour 1 C 6 et 3 D 0 dans nos rangs. Le début de la partie est très équilibré, les visités creusent ensuite un petit écart (4/2, puis 5/3). Nous restons dans le coup jusqu’à 7/5… avant que le couperet ne tombe (9/5). Mohamet Kayis , auteur d’un cruel sans-faute, puis Sandro Manara ruinent nos derniers espoirs. Francis Sorée s’impose deux fois et succombe à la belle face à Olivier Schicks, C 6 invaincu, notre second bourreau. Frenchie a assurément mouillé son maillot, tout comme Michel Simon (2, dont une très belle perf (3/0) contre Jérôme Petit, C 6 !) lequel pousse Olivier « dans les cordes », mais sans parvenir à s’imposer (2/3). Le Mich sait se montrer redoutable. Derrière son sourire se cache un adversaire dur à cuire. Denis Perin, après un départ laborieux, engrange une plantureuse victoire face à Jérôme (0/3). Un jusqu’au boutisme qui force l’admiration, d’autant plus que la partie était pliée. Philippe Delannoy « règle » lui aussi sur un sec 3/0 Jérôme et s’incline 2/3 face à Olivier. Son beau combat fait fi des douleurs physiques. Il faudra tenter de se racheter samedi prochain.

En division 4 D, Les Isnes « C » / Seilles « B » : (3/5) 5/11.
L’équipe « B » crache le feu pour notre plus grand plaisir. Le capital confiance augmente et c’est de bon augure pour la suite. Mené une seule fois à la marque, notre quatuor a dessiné les arabesques de sa victoire dès la reprise, en alignant… cinq succès d’affilée, et ce, sans la moindre défaite. La décontraction permettait ensuite de terminer cette jolie partie avec des coups sans doute plus risqués, mais sans conséquence. André Grenson est impressionnant d’aisance (12 sets à 0 !) et est le « bâtisseur » de cette victoire, tout comme Michaël Lemal (12/1). Ces deux joueurs montrent la voie du succès et allient efficacité et intelligence dans leur jeu. Steve Piot score deux fois, et défaille à la belle dans ses deux autres matches. Le « strike » tient donc à peu de chose pour lui aussi. Olivier Chiaradia apporte un dernier point au marquoir, point « libérateur » puisqu’il s’agit du 9ième point. Une belle victoire en équipe.

En division 4 G, La Cipale « I » : Seilles « C » : (3/5) 8/8.
Un petit goût de trop peu, puisqu’à la mi-temps un petit avantage avait été construit et que le marquoir affichait 7/8 après le 15ième match. Mais foi de Cinacien, celui-ci ne s’avoue jamais vaincu, surtout lorsque des joueurs chevronnés, tel le filiforme Hector Watelet, ne se privent pas de « booster » le moral de leurs troupes. Un nul acquis de manière solidaire, chacun ayant apporté une ou plusieurs pierres à « l’édifice ». Sébastien Roland, après avoir mordu la poussière face à Hector, s’impose trois fois d’affilée. Séba, grand en taille, mais aussi en intelligence, progresse à pas de géant. Denis Brisfer et Jérôme Pirsoul triomphent chacun deux fois. Dans des styles différents et avec assez peu d’entraînements, ils démontrent que l’on peut compter sur eux. Victor Mennen score une fois, mais va deux fois à la belle, lui aussi en manque d’entraînements suite à des études très prenantes. Merci à lui aussi.

En division 4 E, Flawinne « F » / Seilles « D » : (8/0) 14/2.
Face à des namurois plus routinés, cette rencontre promettait de s’avérer « délicate ». Effetivement, il fallait attendre l’issue du 11ième match pour sauver l’honneur pour l’entremise de Disma Perin, qui s’imposait face à Jean-François Pilays, ce que faisait ensuite Fabian Sente (13/2). Un match très difficile avec cependant quatre (3/1) rencontres disputées en cinq sets. Notre Président, Dany Bertrand, et Romain Delannoy font de leur mieux, mais l’os était vraiment trop dur à croquer pour leurs solides mâchoires. Le parcours cette saison s’annonce parsemé d’embûches pour l’équipe « D ». Nous allons porter notre croix durant plusieurs stations. Merci au bon larron et à son fidèle second de nous avoir évité une complète crucifixion.

En division 6, Andenne « T » / Seilles « E » : (2/6) 6/10.
Andenne aligne quatre E 6 : Ivan Closset, le « patriarche », toujours bien en jambes, Bertrand Gobbo et Nathan Henry, deux jeunes bien aguerris, et un très prometteur Matt Closset, âgé de… sept ans seulement ! Si la première période permet de forger un bel écart, la suite est plus cahotique avec deux coups d’arrêt (2/6 puis 4/6, et encore 4/8 puis 6/8) qui n’autorisent aucun relâchement. L’application est alors au rendez-vous et Jean-Loup Noël libère André Hanoul de toute pression en inscrivant le 9ième point. Dédé et le scribe, se retirent invaincus et sont bien aidés par Fabrice Roland qui score à des moments stratégiques (1/3, puis 1/6). Fabrice s’est battu comme un diable sorti à bon escient de son bénitier et poursuit l’affûtage de l’outil. Chapeau aussi à Benoît De Paepe qui, pour son premier match de compétition, a poussé le « patriarche » à batailler jusqu’à la belle. Merci à nos voisins andennais pour leur sportivité et bon vent à Matt, l’étoile promise à un bel avenir, et à ses compères. La « 3ième mi-temps » a permis l’échange de réflexions constructives et engagées en toute amitié.

Rendez-vous dans nos installations samedi prochain pour de nouveaux exploits !