(J-21) – 14 avril 2018 – DEUX VICTOIRES POUR TROIS DEFAITES…SUR LE FIL !
En division III G, CSTT Seilles « A » / TTSC Moustier « B » : (5/3) 10/6.
Face aux super champions sambriens déforcés, car s’alignant à trois avec un (futur) fer de lance en la personne du souriant Lucas Piette, le fils du brillant Ludovic, notre équipe fanion a vu sa tâche facilitée. Le retour du Ludo Piette sur les terres de ses premières amours a donné lieu à une partie frappée du sceau du fair-play et de la camaraderie. L’artiste Ludo a « déroulé », ne perdant aucun set. Sa classe est toujours bien présente. Son adjoint, Damien Demany, s’est défait d’André Grenson, puis de Michel Simon. Michel Ramelot et Francis Sorée se révèlent les plus performants avec trois succès chacun. Une belle saison pour ces deux joueurs au jeu séduisant et efficace. Michel Simon et André Grenson scorent deux fois et entérinent le succès visité. Un beau championnat pour la « A » qui termine dans la première partie du classement au pied des grosses… pointures.
En division III E, CSTT Seilles « B » / P Mosan Hastière « A » : (4/4) 7/9.
Les mosans, en quête urgente de points pour assurer leur maintien, nous proposent trois D0 et un D4, face à un D0, deux D2 et un E6 dans nos rangs. Autant dire que la volonté d’enlever les trois points hante bien l’esprit des dinantais. L’entame de la partie est « poussive » avec 0/3, puis 1/4 au marquoir, moment choisi par un trio « d’enfer » pour amener la parité pour la première fois. La suite s’apparente à un long chassé-croisé qui tourne à notre confusion aux 15ièmes et 16ième matches. Nous n’avons cependant pas à pâlir de cette défaite qui sauve virtuellement les visiteurs. Philippe Delannoy (3) est dans un grand jour, étant le seul à imposer ses vues face à Medhi Wilgocki, D4 ! Le seuil de la douleur est toujours repoussé plus loin, avec une volonté aussi dure que du teck. Steve Piot (2) ajoute deux perfs à son tableau de chasse avec deux 3/0 face à Bryan Wilgocki et Serge Vanderelst, D0. Stivi reste dans une spirale bien positive et adopte une attitude de gagnant. Axel Léonard (2) s’offre également « ses » deux D0, Eric Dumont et Bryan. Axel réalise une saison intéressante dans une série bien difficile. Romain Delannoy, bombardé à un tel niveau, a proposé son courage et ne pouvait guère espérer faire fléchir de tels adversaires. Le sauvetage s’avérait impossible pour la « B », vu les classements supérieurs des joueurs toutes les équipes adverses alignées dans cette série.
En division IV E, CSTT Seilles « C » / R Andenne TT « I » : (4/4) 7/9.
Ce derby entre deux des trois équipes à égalité de points en tête de cette division a tenu toutes ses promesses en terme de suspense. Deux D2 et deux D4 chez nous, trois D2 et un D4 chez nos « voisins ». Si le début était « scabreux », à l’instar de l’équipe « B », avec 0/3 d’emblée, le repos était sifflé sur une stricte égalité. La suite s’avérait palpitante, chaque équipe prenant l’avantage à tour de rôle. La décision tombait à l’issue du 15ième match, des œuvres du virevoltant Christian Arnould. Denis Perin (3) est proche du sans faute, le seul Christie le faisant vaciller à la belle. Denis termine en apothéose et peut viser un, voire deux accessits. Olivier Chiaradia (2) est le seul à triompher de Christie au 5ième set et succombe deux autres fois à la belle. Oli a, lui aussi, mouillé son maillot et achève une superbe saison digne du plus somptueux des Barolo. Michaël Lemal (1) s’impose brillamment (3/1) face à Fabrice Leswal, mais ne peut « emballer » son compteur face à Christie, Robin Duchateau et David Ségura. Un petit coup d’arrêt, mais une « campagne » brillante. Jérôme Pirsoul (1) prend la mesure de Fabrice (3/1) et soigne son capital « perfs ». Son appétit s’arrête là : un nouveau Carême ? Il faudra gagner en terres gembloutoises pour reconquérir une deuxième place qui nous tend les bras. Nos artistes en sont capables.
En division V F, CSTT Seilles « D » / R Andenne TT « Q » : (5/3) 12/4.
Dans ce second derby ce samedi, la « D » n’avait pas droit à l’erreur, un petit point la séparant de « l’ogre » d’Andoy. La défaite concédée à Cobegge au premier tour, sur le plus petit écart, hantait encore nos têtes et une certaine fébrilité animait le cœur de certains joueurs… Face à de grands espoirs que sont les jeunes Louis Berthe et Gaspard Berthe, tout relâchement pouvait être synonyme de « bérézina ». A la mi-temps, rien n’était joué, les habiles andennais défendant crânement leurs chances. La reprise nous voyait scorer trois fois et inscrire 8/3 au marquoir. Un coup d’arrêt intervenait ensuite, des œuvres du Roi mage Gaspard qui prenait la mesure d’un Jean-Loup aux… abois. Séba remettait alors de l’ordre dans la bergerie en s’imposant. C’était alors 9/4 et trois nouvelles victoires dans la foulée, la pression de la marmite étant retombée. Sébastien Roland (4 et 12 sets à… zéro !) est la pièce maîtresse de cette « mécanique », mais doit déployer le grand jeu face à Louis. Disma Perin (3) et Fabian Sente (3) sont efficaces dans leurs styles de jeu bien différents. Disma s’applique brillamment, malgré les stigmates d’une grippe bien tenace. Fabian quant à lui ne s’est jamais départi de son calme, le travail de sape a dès lors porté ses fruits. Jean-Loup Noël (2), en petite forme, ne trouve pas son rayonnement habituel. Cet état d’âme le mène à une attitude inappropriée vis-à-vis de Gaspard, générant plus de frustration qu’une quelconque hargne à l’égard d’un joueur qui, plus patient et certes plus doué, a eu le mérite de s’imposer après avoir été mené 0/2. Mes excuses à l’égard de ce jeune très prometteur, mais aussi à ses coaches et supporters. Bonne résistance aussi de la part de la souriante Kathy Vorilhon et d’Aarone Lambert, autre jeune talentueux. Un dernier « devoir » devra être réalisé sans taches sur les hauteurs gesvoises samedi prochain.
En division V E, CSTT Seilles « E » / TT Astérix Saint-Marc « E » : (4/4) 7/9.
Troisième défaite sur le fil pour nos équipes. Un quatuor de E4 croisait les palettes avec nos trois E2 et notre E6. Jamais nous n’avons pu mener à la marque, mais chacun s’est battu « bec et ongles » jusqu’au 14ième match. Notons cinq matches (1/4) disputés en cinq sets, le fléau de la balance penchant très nettement du côté namurois. André Hanoul (4 et douze sets à… deux !) est resplendissant de souplesse. Avec sourire, élégance et intelligence, il anesthésie ses quatre adversaires. Du grand art pour cet homme des bois… un chêne de la plus rare des espèces ! Dany Bertrand (2) épate la galerie avant le café, puis est « assassiné » en cinq sets dans ses deux derniers matches. Le Président en avait-il gardé suffisamment sous la pédale ? Nul doute qu’il moulinera à nouveau avec l’efficacité qu’on lui connaît après une semaine de mise au vert. Philippe Mallien (1) est bien mal payé avec trois défaites à la belle. Son bon fond de jeu n’a pas été récompensé, mais son mérite reste entier. Fabian Damanet a enlevé, de dure lutte, un set face à Antoine Bondroit, mais était un cran en dessous face à de tels adversaires.
Rendez-vous ce samedi 21 avril pour la « der » de la saison et des victoires attendues pour la « C » à Bossière et pour la « D » à Gesves. Courage et application à tous !