(J-19) – 2 et 3 mars 2018 – DEUX VICTOIRES ET TROIS DEFAITES, UN GOÛT DE TROP PEU…
L’Ecole Sainte Begge devant organiser une activité dans nos installations le week-end des 17 et 18 mars, nous avons avancé nos rencontres de deux semaines en parfait accord avec les différents clubs visiteurs et l’aval de la Fédération.
En division III G,
CSTT Seilles « A » / Palette Floreffoise « B » : 16/0 (forfait).
Le Club de Floreffe étant en manque de joueurs, il n’a malheureusement eu d’autre solution que de déclarer forfait général dès la 17ième semaine, afin d’éviter des frais plus conséquents.
En division III E,
CSTT Seilles « B » / TT Bunny-Chapois « B » : (2/6) 7/9.
Après la victoire, samedi dernier, de Bunny face à Champ d’en Haut, l’espoir de maintien devenait plus que ténu. Après un départ encourageant, la mécanique seilloise se grippe et, faute d’huile, le marquoir grimpe à 1-4. Denis Brisfer apporte sa burette et cela fonctionne, mais à force de sueur (3/2). Deux nouvelles défaites rompent alors l’élan qui se dessinait. Le suspense est entretenu jusqu’à l’issue du 14ième match où les dés sont jetés. Un joli sursaut d’orgueil nous permet de revenir à 7-9. Le sauvetage n’est plus possible, cette série étant trop forte pour nos joueurs méritants, mais opposés chaque samedis à des classements supérieurs. Philippe Delannoy (2) prend la mesure de Pierre Olivier Bertrand, C6, et de Alain Vandermeulen, D0. Il échoue chaque fois au 5ième set face aux deux D2 cinaciens, Emmanuel Berger et Yan Fyalkowski. Pilou a, une fois de plus, mouillé sa chemise, malgré des douleurs persistantes. Steve Piot (2) réalise deux jolies perfs en triomphant de Pierre Olivier et Alain. En perdant un autre match à la belle (face à Yan), il démontre de réelles qualités de battant. La marge de progression est réelle. Axel Léonard (2) est taillé dans le même bois que Stivi, poussant Pierre Olivier dans ses derniers retranchements (2/3). Dans un style plus « relax », il soigne l’efficacité. Denis Brisfer (1) s’adjuge Alain à la belle et a connu plus de difficultés à imposer son jeu affûté ce samedi. Un petit nuage dans son ciel bleu azur.
En division IV E,
CSTT Seilles « C » / TT Malonne « H » : (6/2) 9/7.
Menant constamment à la marque, nous nous sommes fait peur jusqu’à l’issue du 15ième match, moment choisi par l’impérial Michaël pour nous ôter toute pression. Entamé sur les chapeaux de roue par un sans faute de notre quatuor, la pause est atteinte avec un avantage confortable (6/2). L’écart se réduit ensuite à deux unités, avant que Michaël et Denis n’offrent une nouvelle impulsion. Six matches (4/2) désignent leur vainqueur à la belle, témoins irréfutables qu’une partie n’est jamais gagnée d’avance. Michaël Lemal (4) irradie la salle d’une classe sans faille, même s’il doit cravacher deux fois jusqu’au 5ième set. Tel un paon qui fait la roue, notre « léon » glousse sans accroc. Denis Perin (3) est un second gallinacé de qualité, un label « AA ». un « caillou » l’empêche de se repaître complétement. Un banal incident de parcours pour cet artiste aux services dignes de joueurs de série A. Vincent Angelicchio (1) démarre en force (3/0), puis connaît un coup d’arrêt dont il n’est pas coutumier. La ventilation de la salle en est peut-être la cause. Disma Perin (1) s’impose à la belle face à Alain Namur, D4, et signe par là une performance de choix. Notre coureur en a encore sous la pédale. Trois points acquis de manière collective.
En division V F,
CSTT Seilles « D » / TT Loyers « F » : (3/5) 4/12.
Soucieux de préserver leur leadership et de pouvoir fêter le titre avant l’heure, les namurois nous avaient fait l’honneur de croiser les palettes avec deux D4 et deux D6. Les « ouvriers de la Miaou » ne cachaient pas leurs intentions. La première mi-temps est partagée et nous permet d’entretenir le feu de l’espoir (3/5). A la reprise, nous encaissons un 0/4 qui nous laissent pantois. Accusant le coup, nous ne marquerons plus qu’un seul et unique point des œuvres de Sébastien Roland (2), face à Loïc Badoux, D6. Séba ajoute deux perfs sur sa feuille, face à Thierry Polet, D4, et Loïc, D6. Sa fiche de D4 sortira bientôt des tiroirs de la Fédération. Tout comme Séba, Fabian Sente (1) perd à la belle face à la joviale Tamara De Rop, D6, frappeuse toute catégorie : coups droits et revers fusent tels un excellent joueur de tennis sur le court de Roland Garros. Fab fait valoir et apprécier patience et technique face à Loïc et augmente son capital « perfs ». Dany Bertrand, notre dynamique Président, ne peut conclure ce samedi, mais n’est jamais ridiculisé dans les échanges, sauvant certaines balles par des réflexes étourdissants dont il a le secret. Jean-Loup Noël (1) triomphe de Loïc (enfin une perf au compteur !) et rate le coche face à Thierry dans le 2ième set de son match. Ce Loyers-là ne peut craindre personne. Sylvain Clossen et Tamara, invaincus, sont les principaux artisans de ce succès incontestable. Cette équipe mérite les lauriers.
En division V E,
CSTT Seilles « E » / Palette Floreffoise « D » : (0/8 ) 1/15.
Un E0, deux E2 et une E4 chez les sambriens, c’était pas « du poulet » pour notre équipe, composée de un E2 et deux E6, amputée d’une unité. Les « gars du Séminaire » imposent un train d’enfer pour inscrire 0/8 à la pause avec un average de 3/24… Il faut dès lors s’armer de (beaucoup de) courage pour repartir au combat. A l’issue du 10ième match, Romain Delannoy (1) sauve notre honneur, en s’imposant 3/2 face à Coralie Quairia. C’est toutefois le chant du cygne, Rom prêchant dans le désert. André Hanoul s’incline trois fois sur la marque de 3 sets à 1 face à des joueurs qui ne se sont pas privés de hausser le rythme à foison, au grand désappointement du chantre namèchois. Fabian Damanet défend crânement ses chances, mais doit déposer les armes face à des adversaires plus expérimentés que lui. Le fait de s’aligner sans rechigner le rend déjà méritant et le Club ne peut que lui en être reconnaissant.
Rendez-vous est pris dès à présent pour de nouvelles joutes d’exception dans nos installations ce samedi 10 mars, en espérant une moisson plus fructueuse…