J4 (7 octobre 2017) – 50% A NOUVEAU ET SUPERBE NUL DE LA « B ».

 

En division III G –CSTT Seilles « A » / TT Namur « B » : (3/5) 7/9.

Les voisins de Sainte Julienne sont venus jouer un vilain tour aux voisins de Sainte Begge. D’une façon inattendue, ils ont raflé la mise sur nos terres, alors qu’un beau sursaut d’orgueil de notre équipe fanion laissait augurer une issue (plus) favorable. La première période se déroule à l’avantage des Salzinnois qui prennent deux longueurs d’avance à la pause. La seconde mi-temps engendre notre révolte et le score passe de 3/5 à 7/6. Lancé sur la voie du succès, notre quatuor relâche alors son étreinte et c’est la déconfiture. Quel dommage, alors que le succès semblait se dessiner. Michel Ramelot montre la voie à ses équipiers, ne perdant que contre Benoît Grandjean, le C6 visiteur. Michel réalise un très beau parcours avec trois succès trois sets à zéro. Francis Sorée est un peu moins productif avec deux victoires. Il est toutefois le seul à vaincre Benoît. Philippe Delannoy (1) est bien mal payé de ses efforts, en, échouant à la belle face à Benoît et Nicolas Dewolf (D0). André Grenson (1) succombe, lui aussi, au 5ème set face à Nicolas. Les trois rencontres en cinq sets (0/3) ont contribué au succès visiteur. Séance de rattrapage dès samedi !

 

En division III E – CSTT Seilles « B » / Champ d’en Haut « F » : (2/6) 8/8.

Superbe nul arraché par la « B », alors que le score était de 2/6 à la mi-temps… Nos joueurs ont eu l’immense mérite d’y croire et s’en sont vus récompensés. Un match n’est jamais fini tant que le 9ème point n’est pas inscrit et l’esprit de corps et la volonté sont parfois capables de contrer des causes perdues. Steve et Axel sont les artisans des « deux points », amenant le score de 6/8 à 8/8 contre les deux premiers joueurs, classés C6. Michael Lemal jette toutes ses forces à table et échoue trois fois au 5ème set. Quelle injustice de ne pas se voir récompensé une seule fois, ce qui aurait amené la victoire ! Denis Perin agonise à la belle face à Thierry Martin, classé C6. Il remporte par contre aisément deux de ses matches et réalise une perf face à un D0. Steve Piot (3)est en forme olympique avec notamment deux nouveaux C6 à son tableau de chasse et donc deux nouvelles perfs. Axel Léonard (3) est à ranger dans la même catégorie d’artistes avec deux C6, lui aussi. Axel continue à progresser et, tout comme Steve, c’est de bon augure pour la suite. Six matches (2/4) en cinq sets témoignent de l’âpreté de cette rencontre. Les prestations de la « B » entretiennent l’espoir quant au maintien en D3.

 

En division IV E – CSTT Seilles « C » / TT Rhisnes « E » : (4/4) 11/5.

Après une première mi-temps indécise, nos troupes ont déroulé en seconde mi-temps avec un succès qui n’a été que brièvement contesté, lorsque Philippe Poncelet a ramené le score à 7/5. En équipe parfaitement soudée, Denis, Vincent, Jérôme et Roland se sont appliqués avec brio pour maintenir leur brevet d’invincibilité. Vincent Angelicchio est brillantissime avec un sans-faute, même si Philippe l’a poussé à disputer un 5ème set. Vincent monte en puissance dans une division 4 qui lui convient parfaitement. Denis Brisfer, très régulier, ne perd qu’un match face à Philippe et récolte les fruits de bons entraînements lors des matches de corpo. Un plus avant d’aborder des rencontres pas toujours évidentes en « fédéré ». Jérôme Pirsoul, après un départ en mode (très) mineur, déploie la surmultipliée pour offrir deux succès à ses équipiers. Le manque d’entraînement n’altère pas les qualités techniques de cet athlète. Sébastien Roland réalise deux belles perfs face à un D6 et un E0. Sébastien est en passe de gagner plusieurs accessits d’ici la fin de ce championnat et ce ne sera que justice. Un collectif qui a parfaitement fonctionné après la pause.

 

En division V F – CSTT Seilles « D » / Champ d’en Haut « N » : (8/0) 15/1.

Partie gérée de mains de maîtres par un quatuor bien en jambes, malgré la moyenne d’âge…Si la bonne volonté et les qualités certaines des « Collégiens » étaient bien visibles à table, les trois points devaient toutefois nécessairement tomber dans l’escarcelle des seillois. Prenant match par match, Disma, Dany, Fabian et Jean-Loup ne se sont jamais mis en difficulté, face à des adversaires très fair-play, malgré le score sévère. Dany Bertrand permet à Pascal Passelecq de sauver l’honneur. Quant à ses trois autres matches, le Président, tel un glouton, ne laisse aucune miette à l’adversaire. Disma Perin dégoûte deux adversaires (Cédric Delannay et Jean-Côme Demoulin) avec ses coups droits « assassins ». Force et précision ne sont qu’une partie de son « arsenal » de qualités. Fabian Sente, dans son style « patient », attend l’adversaire avant de porter l’estocade. Quelques « blocs » et « contre-attaque », parfois imprévus, font pencher le score en sa faveur face à Pascal (3/2). Jean-Loup Noël, après avoir souffert face à Jean-Côme dans son premier match (3/2), se rattrape pour ne plus se mettre en difficulté et… compromettre la marche en avant de son équipe.

 

En division V E – CSTT Seilles « E » / Palette Club Ligny « D » : (2/6) 3/13.

Les « lignards » s’alignent avec trois E2 et un E6. La rencontre s’annonce difficile. De fait, à la mi-temps, la tâche s’avère ardue. Vitesse d’exécution et expérience mettent en difficulté nos quatre joueurs. Courageusement, ils tentent de résister, même si l’issue du match est quasi connue. André Hanoul (2) est le plus en vue, étant le seul à infliger une défaite à Jean-Claude Sottiaux. « Dédé » se bat sur toutes les balles et son revers fait souvent mouche, au grand dam de l’adversaire. Romain Delannoy offre un succès à ses équipiers et est tout proche (2/3) d’accrocher Brieuc Adant, classé E2. « Rom » est capable de nous étonner et nous ne demandons que cela. Gérard Blavier se bat avec ardeur, mais la rapidité des réactions adverses le met en difficulté. Christian Pardon essaie, lui aussi, de faire douter ses opposants et parvient à arracher un set face à Nathan Nicolas. Il faut continuer à s’entraîner et les coups partiront avec beaucoup plus d’efficacité. Surtout ne pas baisser les bras, c’est la garantie du progrès.

 

 

Rendez-vous le 14 octobre en déplacement avec, je le souhaite, un premier… sans-faute ! Bonne chance à tous !