Bienvenue sur le site du C.S.T.T. Seilles - N146

17 avril 2018

(J-21) – 14 avril 2018 – DEUX VICTOIRES POUR TROIS DEFAITES…SUR LE FIL !
En division III G, CSTT Seilles « A » / TTSC Moustier « B » : (5/3) 10/6.
Face aux super champions sambriens déforcés, car s’alignant à trois avec un (futur) fer de lance en la personne du souriant Lucas Piette, le fils du brillant Ludovic, notre équipe fanion a vu sa tâche facilitée. Le retour du Ludo Piette sur les terres de ses premières amours a donné lieu à une partie frappée du sceau du fair-play et de la camaraderie. L’artiste Ludo a « déroulé », ne perdant aucun set. Sa classe est toujours bien présente. Son adjoint, Damien Demany, s’est défait d’André Grenson, puis de Michel Simon. Michel Ramelot et Francis Sorée se révèlent les plus performants avec trois succès chacun. Une belle saison pour ces deux joueurs au jeu séduisant et efficace. Michel Simon et André Grenson scorent deux fois et entérinent le succès visité. Un beau championnat pour la « A » qui termine dans la première partie du classement au pied des grosses… pointures.
En division III E, CSTT Seilles « B » / P Mosan Hastière « A » : (4/4) 7/9.
Les mosans, en quête urgente de points pour assurer leur maintien, nous proposent trois D0 et un D4, face à un D0, deux D2 et un E6 dans nos rangs. Autant dire que la volonté d’enlever les trois points hante bien l’esprit des dinantais. L’entame de la partie est « poussive » avec 0/3, puis 1/4 au marquoir, moment choisi par un trio « d’enfer » pour amener la parité pour la première fois. La suite s’apparente à un long chassé-croisé qui tourne à notre confusion aux 15ièmes et 16ième matches. Nous n’avons cependant pas à pâlir de cette défaite qui sauve virtuellement les visiteurs. Philippe Delannoy (3) est dans un grand jour, étant le seul à imposer ses vues face à Medhi Wilgocki, D4 ! Le seuil de la douleur est toujours repoussé plus loin, avec une volonté aussi dure que du teck. Steve Piot (2) ajoute deux perfs à son tableau de chasse avec deux 3/0 face à Bryan Wilgocki et Serge Vanderelst, D0. Stivi reste dans une spirale bien positive et adopte une attitude de gagnant. Axel Léonard (2) s’offre également « ses » deux D0, Eric Dumont et Bryan. Axel réalise une saison intéressante dans une série bien difficile. Romain Delannoy, bombardé à un tel niveau, a proposé son courage et ne pouvait guère espérer faire fléchir de tels adversaires. Le sauvetage s’avérait impossible pour la « B », vu les classements supérieurs des joueurs toutes les équipes adverses alignées dans cette série.
En division IV E, CSTT Seilles « C » / R Andenne TT « I » : (4/4) 7/9.
Ce derby entre deux des trois équipes à égalité de points en tête de cette division a tenu toutes ses promesses en terme de suspense. Deux D2 et deux D4 chez nous, trois D2 et un D4 chez nos « voisins ». Si le début était « scabreux », à l’instar de l’équipe « B », avec 0/3 d’emblée, le repos était sifflé sur une stricte égalité. La suite s’avérait palpitante, chaque équipe prenant l’avantage à tour de rôle. La décision tombait à l’issue du 15ième match, des œuvres du virevoltant Christian Arnould. Denis Perin (3) est proche du sans faute, le seul Christie le faisant vaciller à la belle. Denis termine en apothéose et peut viser un, voire deux accessits. Olivier Chiaradia (2) est le seul à triompher de Christie au 5ième set et succombe deux autres fois à la belle. Oli a, lui aussi, mouillé son maillot et achève une superbe saison digne du plus somptueux des Barolo. Michaël Lemal (1) s’impose brillamment (3/1) face à Fabrice Leswal, mais ne peut « emballer » son compteur face à Christie, Robin Duchateau et David Ségura. Un petit coup d’arrêt, mais une « campagne » brillante. Jérôme Pirsoul (1) prend la mesure de Fabrice (3/1) et soigne son capital « perfs ». Son appétit s’arrête là : un nouveau Carême ? Il faudra gagner en terres gembloutoises pour reconquérir une deuxième place qui nous tend les bras. Nos artistes en sont capables.
En division V F, CSTT Seilles « D » / R Andenne TT « Q » : (5/3) 12/4.
Dans ce second derby ce samedi, la « D » n’avait pas droit à l’erreur, un petit point la séparant de « l’ogre » d’Andoy. La défaite concédée à Cobegge au premier tour, sur le plus petit écart, hantait encore nos têtes et une certaine fébrilité animait le cœur de certains joueurs… Face à de grands espoirs que sont les jeunes Louis Berthe et Gaspard Berthe, tout relâchement pouvait être synonyme de « bérézina ». A la mi-temps, rien n’était joué, les habiles andennais défendant crânement leurs chances. La reprise nous voyait scorer trois fois et inscrire 8/3 au marquoir. Un coup d’arrêt intervenait ensuite, des œuvres du Roi mage Gaspard qui prenait la mesure d’un Jean-Loup aux… abois. Séba remettait alors de l’ordre dans la bergerie en s’imposant. C’était alors 9/4 et trois nouvelles victoires dans la foulée, la pression de la marmite étant retombée. Sébastien Roland (4 et 12 sets à… zéro !) est la pièce maîtresse de cette « mécanique », mais doit déployer le grand jeu face à Louis. Disma Perin (3) et Fabian Sente (3) sont efficaces dans leurs styles de jeu bien différents. Disma s’applique brillamment, malgré les stigmates d’une grippe bien tenace. Fabian quant à lui ne s’est jamais départi de son calme, le travail de sape a dès lors porté ses fruits. Jean-Loup Noël (2), en petite forme, ne trouve pas son rayonnement habituel. Cet état d’âme le mène à une attitude inappropriée vis-à-vis de Gaspard, générant plus de frustration qu’une quelconque hargne à l’égard d’un joueur qui, plus patient et certes plus doué, a eu le mérite de s’imposer après avoir été mené 0/2. Mes excuses à l’égard de ce jeune très prometteur, mais aussi à ses coaches et supporters. Bonne résistance aussi de la part de la souriante Kathy Vorilhon et d’Aarone Lambert, autre jeune talentueux. Un dernier « devoir » devra être réalisé sans taches sur les hauteurs gesvoises samedi prochain.
En division V E, CSTT Seilles « E » / TT Astérix Saint-Marc « E » : (4/4) 7/9.
Troisième défaite sur le fil pour nos équipes. Un quatuor de E4 croisait les palettes avec nos trois E2 et notre E6. Jamais nous n’avons pu mener à la marque, mais chacun s’est battu « bec et ongles » jusqu’au 14ième match. Notons cinq matches (1/4) disputés en cinq sets, le fléau de la balance penchant très nettement du côté namurois. André Hanoul (4 et douze sets à… deux !) est resplendissant de souplesse. Avec sourire, élégance et intelligence, il anesthésie ses quatre adversaires. Du grand art pour cet homme des bois… un chêne de la plus rare des espèces ! Dany Bertrand (2) épate la galerie avant le café, puis est « assassiné » en cinq sets dans ses deux derniers matches. Le Président en avait-il gardé suffisamment sous la pédale ? Nul doute qu’il moulinera à nouveau avec l’efficacité qu’on lui connaît après une semaine de mise au vert. Philippe Mallien (1) est bien mal payé avec trois défaites à la belle. Son bon fond de jeu n’a pas été récompensé, mais son mérite reste entier. Fabian Damanet a enlevé, de dure lutte, un set face à Antoine Bondroit, mais était un cran en dessous face à de tels adversaires.
Rendez-vous ce samedi 21 avril pour la « der » de la saison et des victoires attendues pour la « C » à Bossière et pour la « D » à Gesves. Courage et application à tous !


Posté par csttseilles à 13:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 mars 2018

13529182_10208276591166568_832003145465543628_n

 

 

Joyeux anniversaire Axel 🍸🍸🎁🍰

Posté par csttseilles à 16:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

(J-20) – 24 mars 2018 – Maigre samedi avec une victoire et un nul…

En division III G, PCBV Mont « B » / CSTT Seilles « A » : (6/2) 10/6.
Plus forts sur papier avec trois C6 et un D0, les seillois ont été asphyxiés par la pureté de l’air des hauts de… Meuse ! Le quatuor local a posé les jalons de sa victoire en première période, filant de 3/2 à 6/2. La seconde mi-temps nous voit faire jeu égal avec un brio certain, mais le « trou » ne peut être comblé. Francis Sorée (3) ne s’incline qu’une fois, à la belle, qui plus est. Régulier dans la victoire et dans ses efforts, il réalise une nouvelle perf face à Eric Dessy, C4. Il s’impose sans conteste comme maître à jouer de notre équipe fanion. Michel Ramelot (1) échoue au 5ième set face à Robin Magnée, D2, seul joueur local invaincu. Michel se rachète ensuite brillamment face à Victor Genin, D4. Michel Simon (1), après avoir raté le coche (2/3) face à David Sanzot, D0, score face à Victor. Mich, tel un bon chasseur, ne rentre jamais bredouille. Philippe Delannoy (1), après trois rencontres disputées en mode mineur, retrouve ses sensations face à Victor. Nous restons dans le haut du tableau, à l’abri de toute turbulence et tutoyons les meilleurs.

En division III E, CTT Somzée „C“ / CSTT Seilles « B » : (6/2) 14/2.
Face à deux C2, un C6 et un D4, la partie paraît très déséquilibrée avec nos trois D2, notre ami André Grenson devant déclarer forfait pour raisons familiales. Malgré ces circonstances défavorables, nos joueurs s’efforcent de faire bonne figure. De ce combat, nous retirons de belles satisfactions. Denis Perin (1) élimine brillamment Gael Fassiau, D4. Axel Léonard (1) s’offre une magnifique perf, en prenant la mesure (3/0) de Jean-Marc Lecouturier, C2. Face aux meilleurs, Axel arrive très souvent à hausser son niveau de jeu. Denis Brisfer est bien mal payé de ses efforts, succombant à la belle face aux deux C2, Christophe Coryn et Jean-Marc. Vincent Lejeune, C6, et Christophe ont enfoncé le clou de notre croix. Une expérience amère dans une série très relevée.

En division IV E, TTSC Moustier « H » / CSTT Seilles „C“: (4/4) 8/8.
D4, D6 et deux E0 chez les sambriens, deux D2 et deux D4 chez les mosans. Données importantes : Moustier joue pour sauver sa peau et Seilles titille les écussons. La première mi-temps est à notre avantage, le marquoir indiquant 0/2, puis 2/4. L’équipe locale recolle chaque fois au score. La 2ième mi-temps est du même tonneau et le suspense reste total. C’est 7/8, puis 8/8, avec un dernier coup de rein local pour entériner le nul. Michaël Lemal (3) est dans une forme éblouissante et peaufine force et précision. Steve Piot (2) débute en fanfare, mais s’éteint en seconde mi-temps ayant peut-être mal dosé ses efforts. A l’inverse, Olivier Chiaradia (2) entame la rencontre de façon très timide, avant d’offrir un récital sans faille après le café. Vincent Angelicchio (1) s’arrache, mais perd face à Monique Vonêche (2/3). Il gagne ensuite face à Kevin Dupont. Le grand artisan du nul dans le clan moustiérois est Fabian Bocchese, D4, invaincu. Trois équipes trônent en tête de la série, à égalité de points : Seilles, Bossière et Andenne. Les deux derniers matches de championnat vaudront le détour.

En division V F, TT Evelette « D » / CSTT Seilles « D » : (1/7) 1/15.
Ce match oppose les 4ièmes aux 2ièmes. Méfiance dès lors, dans la mesure où Evelette s’est imposé face à Andoy, 3ième. Message compris à 100% par nos troupes qui scorent d’emblée six fois, moment choisi ensuite par Françoise Drieskens pour imposer les vues de la gent féminine à notre truculent Fabian Sente. La suite est un long fleuve tranquille, coulant sous un ciel sans nuages. Au sommet de son art, le géant Sébastien Roland (4) ne laisse qu’un set à Françoise et… rien aux trois autres (deux nouvelles perfs). Séba éclate comme les crocus dans les espaces verts jouxtant le Quick d’Andenne. Disma Perin (4), dans son style inimitable, est proche de mordre la poussière face à Bernard Boulvain, mais le « cave » se rebiffe à temps (3/2). Jérôme Pirsoul (4) connaît les mêmes problèmes face à Françoise, mais resserre ses cales-pieds pour éviter la chute. Sans entraînement, Jérôme « déroule » à table, avec le sourire en prime. Fabian Sente (3), dans sa galanterie bien connue, succombe aux charmes de Françoise. Un brillant succès en équipe.

En division V E, TT Leuze 65 « G » / CSTT Seilles « E » : (4/4) 10/6.
A l’ombre de leur patron, Saint-Martin, les leuzois ne nous ont pas mis sous l’éteignoir. Encadrés des vieux mais succulents briscards que sont Christian Goffin et Christian Jeanmart, E0 et E2, les jeunes « bombardiers » leuzois Simon Gilot et Thomas Guillaume, tous deux E0, nous ont arrosés d’une pluie d’obus qui ont anéantis nos infimes espoirs. Thomas est le plus percutant (4 et 12 sets à 2 !). Son comparse Simon (4 et 12 sets à 4) est un rien moins efficace. Et pourtant, à la mi-temps, le rêve reste accessible. C’est encore 5/5, puis 8/5, trois missiles qui nous poussent dans les cordes. La « jeunesse » achève ensuite le « travail », face à des cavaliers fourbus, mais heureux d’avoir offert une belle résistance. Fabian Damanet, auteur de quelques échanges surprenants, ne peut récolter. André Hanoul (2), en forme olympique, s’offre deux E0 (deux perfs) et contraint Simon à disputer un 5ième set. Excellents placements et attaques cinglantes font partie du registre de notre humoriste. Dany Bertrand (2) vainc, lui aussi, les deux Christian (deux perfs) et arrache des points grâce à des gestes défensifs de toute beauté et dignes de joueurs de série C. Le Président a encore beaucoup de choses à nous montrer. Jean-Loup Noël (2), après une bonne première mi-temps et deux victoires, baisse pavillon face à la fougue de la jeunesse. Un match très fair-play face à une bien belle équipe.

L’heure du repos a sonné. Retour aux « affaires » le 14 avril pour les deux derniers rounds. D’ici-là, bonne chasse aux œufs !

Posté par csttseilles à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2018

(J-18) – 10 mars 2018 – Le feu sacré pour nos joueurs inspirés à la veille du Carnaval : une seule défaite et avec les honneurs !

En division III G, CSTT Seilles « A » / Palette Club Fossoise « A » : (5/3) 10/6.
Les chinels s’alignent amputés de leur fer de lance, Fabrice Ledieu, C4, et ils envoient « au feu » un E0, Stephan Gobert. Le contrat semble facile à remplir. C’est toutefois sans compter sur la fougue de Jérôme Grigis, C6, et de Jean-François Grosjean, D0. Jean-François passe d’ailleurs tout près du strike, « notre » Michel ne pouvant lui faire entendre raison qu’à l’issue du 5ième set… Michel Ramelot (3) adopte une belle vitesse de croisière et nous embarquerions bien volontiers sur son paquebot. Francis Sorée (3) se fond dans le sillage du « Capitaine Michel » et vainc brillamment Jérôme trois sets à un. Michel Simon (2) et André Grenson (2) offrent les points nécessaires et suffisants pour asseoir une victoire qui nous place aux portes de la 2ième place, synonyme de barrages.

En division III E, CSTT Seilles « B » / TT Villers Promotion « B » : (5/3) 8/8.
A l’instar des « protégés de Saint Feuillen » évoqués ci-dessus, les villersois lancent au combat un non classé, Romain Thielemans. L’ossature est cependant solide avec les chevronnés Christophe Soumoy, C6, Steven Renard, C6 également, et Michel Pichon, D0. La première mi-temps est très équilibrée. Nous prenons toutefois un léger ascendant à la pause (5/3). A l’issue du 13ième match, nous marquons le 8ième point et nous nourrissons de légitimes espoirs de victoire. Les trois dernières rencontres tournent toutefois à notre confusion, le nul entérinant cette partie. Axel Léonard (3) est dans un jour faste, s’adjugeant un D0 et un C6, soit deux nouvelles perfs. Sans doute a-t-il souhaité soigner sa condition physique en vue du lendemain pour le Carnaval de la Laetare, Carnaval dans lequel il officie depuis déjà pas mal de temps. Denis Perin (2) prend la mesure de Michel, D0 (une perf) et pousse Steven au 5ième set. Sa saison est un plein succès. Denis Brisfer (2) s’impose à la belle face à Christophe, C6, une belle perf ! Le « maître-horloger » continue à séduire. Romain Delannoy (1) « règle » son homonyme en trois sets à zéro et poursuit sa progression avec une palette qui lui convient parfaitement. Un joli baroud d’honneur pour l’équipe B qui, malheureusement, devra subir les affres de la relégation.

En division IV E, CSTT Seilles « C » / TT Tillier « C » : (5/3) 10/6.
Deux D2 et deux D4 face à un D4, deux D6 et un (surprenant) E4, Alan Rasquin, dont on reparlera. Malgré une légère infériorité dans les classements, les hesbignons sont bien décidés à nous faire souffrir. A la mi-temps, léger avantage à nos couleurs (5/3). C’est ensuite 6/4, puis 8/4… L’heure de la délivrance est proche. Celle-ci vient des œuvres de Olivier Chiaradia (3), avec le panache en prime (3/0), face à Jean-Marc Noiset. Oli s’incline 2/3 face à Alan, qui vaut assurément (beaucoup) plus que son classement actuel. Oli est une valeur sûre dans cette équipe et sa saison est pleinement réussie. Michaël Lemal (4), en pleine confiance, réalise un merveilleux sans faute. Michaël, travailleur inlassable, tel une petite fourmi ou une abeille ouvrière dans une ruche, mérite ce beau résultat pour tant d’efforts et est le seul à faire mordre la poussière à Alan. Steve Piot (2) est un peu moins gourmand que d’habitude, mais il contribue, une fois de plus, au succès de l’équipe. Un gars sur lequel on peut compter. Vincent Angelicchio (1) n’a pas la baraka, échouant de justesse face à Ludovic Lambert, D6, et (ce diable d’) Alan. Vince ne lâche rien. Succès collectif qui maintient intactes nos chances de décrocher les lauriers.

En division V F, CSTT Seilles « D » / TTC Havelange « D » : 16/0.
Les condruziens évoluent à trois, soit Christophe Lamborelle, E0, Jean-Sébastien Piette, E2, et Alexandre Giar, NC. Marc Thirion, E2, n’est pas du voyage. La partie se déroule sans anicroche pour les seillois, même si certains sets se terminent sur le plus petit écart. Christophe, bien courageux, s’incline trois fois à la belle, mais ne se départit jamais de son sourire et de sa bonne humeur. Sébastien Roland confirme tout le bien que l’on pense de lui et multiplie balles liftées et lourdes frappes croisées. Disma Perin dégoute ses adversaires avec son redoutable picot, mais aussi de puissants coups droits. Une condition physique exemplaire complète ses qualités techniques. Fabian Sente se comporte comme un mur et renvoie les balles jusqu’à épuisement de l’adversaire. Un jeu tout en sobriété, mais surtout en efficacité. Jean-Loup Noël « resserre » sa taille et contrarie ainsi ses opposants. Patience et calme doivent être de mise pour arriver à ses fins. Nous restons dans la course, avant de devoir relever d’autres défis.

En division V E, CSTT Seilles « E » / Palette Beezoise « B » : (3/5) 6/10.
La seule (petite) ombre au tableau. Les voisins du Viaduc proposent trois E0 et un E2 pour trois E2 et un E6 chez les locaux. Le début est poussif (1/5 !). la pause est toutefois atteinte sur la marque de 3/5, un écart qui se maintient jusqu’à 4/6. Quatre « banderilles » sont alors plantées dans les carcasses des protégés de Sainte Begge, leur ôtant toute velléités. Le combat prend fin, mais l’honneur reste bien présent et nous permet de finir en beauté avec deux victoires. Daniel Manil (3) et l’increvable Michel Demuylder (3), tous deux classés E0, sont les plus en verve à Beez. Sébastien Hologne (2), E0, et l’étonnant Vincent Borgies (2), E2, sont moins prolifiques. Fabian Damanet continue son apprentissage avec patience, mais aussi confiance. Les victoires n’attendront plus trop longtemps. André Hanoul (2) réalise une jolie perf face à Sébastien (3/2) et nous dévoile de beaux restes. Gageons que Dédé nous épatera longtemps encore, c’est tout ce que le peuple demande. Philippe Mallien (2), dont c’était le grand retour, frappe fort avec deux perfs face à des E0. Retour gagnant et technique sans faille. Quand le fond de jeu est là… il revient très vite ! Dany Bertrand (2) y va aussi d’une perf face à Sébastien et aurait pu vaincre Michel, ne succombant qu’à l’issue du 5ième set. Dany ne lâche rien et est capable de désarçonner son adversaire au moment le plus inattendu. Tel un rapace, il tournoie autour de sa proie et l’anesthésie pour mieux la saisir et ne plus la relâcher. Une bien belle réplique face à la deuxième équipe de Beez.

Repos pour nos joueurs ce samedi 17 mars, puisque les matches ont dû être avancés aux 2 et 3 mars. Rendez-vous le samedi 24 mars pour d’autres aventures… et d’autres récits !

Posté par csttseilles à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2018

(J-19) – 2 et 3 mars 2018 – DEUX VICTOIRES ET TROIS DEFAITES, UN GOÛT DE TROP PEU…
L’Ecole Sainte Begge devant organiser une activité dans nos installations le week-end des 17 et 18 mars, nous avons avancé nos rencontres de deux semaines en parfait accord avec les différents clubs visiteurs et l’aval de la Fédération.
En division III G,
CSTT Seilles « A » / Palette Floreffoise « B » : 16/0 (forfait).
Le Club de Floreffe étant en manque de joueurs, il n’a malheureusement eu d’autre solution que de déclarer forfait général dès la 17ième semaine, afin d’éviter des frais plus conséquents.
En division III E,
CSTT Seilles « B » / TT Bunny-Chapois « B » : (2/6) 7/9.
Après la victoire, samedi dernier, de Bunny face à Champ d’en Haut, l’espoir de maintien devenait plus que ténu. Après un départ encourageant, la mécanique seilloise se grippe et, faute d’huile, le marquoir grimpe à 1-4. Denis Brisfer apporte sa burette et cela fonctionne, mais à force de sueur (3/2). Deux nouvelles défaites rompent alors l’élan qui se dessinait. Le suspense est entretenu jusqu’à l’issue du 14ième match où les dés sont jetés. Un joli sursaut d’orgueil nous permet de revenir à 7-9. Le sauvetage n’est plus possible, cette série étant trop forte pour nos joueurs méritants, mais opposés chaque samedis à des classements supérieurs. Philippe Delannoy (2) prend la mesure de Pierre Olivier Bertrand, C6, et de Alain Vandermeulen, D0. Il échoue chaque fois au 5ième set face aux deux D2 cinaciens, Emmanuel Berger et Yan Fyalkowski. Pilou a, une fois de plus, mouillé sa chemise, malgré des douleurs persistantes. Steve Piot (2) réalise deux jolies perfs en triomphant de Pierre Olivier et Alain. En perdant un autre match à la belle (face à Yan), il démontre de réelles qualités de battant. La marge de progression est réelle. Axel Léonard (2) est taillé dans le même bois que Stivi, poussant Pierre Olivier dans ses derniers retranchements (2/3). Dans un style plus « relax », il soigne l’efficacité. Denis Brisfer (1) s’adjuge Alain à la belle et a connu plus de difficultés à imposer son jeu affûté ce samedi. Un petit nuage dans son ciel bleu azur.
En division IV E,
CSTT Seilles « C » / TT Malonne « H » : (6/2) 9/7.
Menant constamment à la marque, nous nous sommes fait peur jusqu’à l’issue du 15ième match, moment choisi par l’impérial Michaël pour nous ôter toute pression. Entamé sur les chapeaux de roue par un sans faute de notre quatuor, la pause est atteinte avec un avantage confortable (6/2). L’écart se réduit ensuite à deux unités, avant que Michaël et Denis n’offrent une nouvelle impulsion. Six matches (4/2) désignent leur vainqueur à la belle, témoins irréfutables qu’une partie n’est jamais gagnée d’avance. Michaël Lemal (4) irradie la salle d’une classe sans faille, même s’il doit cravacher deux fois jusqu’au 5ième set. Tel un paon qui fait la roue, notre « léon » glousse sans accroc. Denis Perin (3) est un second gallinacé de qualité, un label « AA ». un « caillou » l’empêche de se repaître complétement. Un banal incident de parcours pour cet artiste aux services dignes de joueurs de série A. Vincent Angelicchio (1) démarre en force (3/0), puis connaît un coup d’arrêt dont il n’est pas coutumier. La ventilation de la salle en est peut-être la cause. Disma Perin (1) s’impose à la belle face à Alain Namur, D4, et signe par là une performance de choix. Notre coureur en a encore sous la pédale. Trois points acquis de manière collective.
En division V F,
CSTT Seilles « D » / TT Loyers « F » : (3/5) 4/12.
Soucieux de préserver leur leadership et de pouvoir fêter le titre avant l’heure, les namurois nous avaient fait l’honneur de croiser les palettes avec deux D4 et deux D6. Les « ouvriers de la Miaou » ne cachaient pas leurs intentions. La première mi-temps est partagée et nous permet d’entretenir le feu de l’espoir (3/5). A la reprise, nous encaissons un 0/4 qui nous laissent pantois. Accusant le coup, nous ne marquerons plus qu’un seul et unique point des œuvres de Sébastien Roland (2), face à Loïc Badoux, D6. Séba ajoute deux perfs sur sa feuille, face à Thierry Polet, D4, et Loïc, D6. Sa fiche de D4 sortira bientôt des tiroirs de la Fédération. Tout comme Séba, Fabian Sente (1) perd à la belle face à la joviale Tamara De Rop, D6, frappeuse toute catégorie : coups droits et revers fusent tels un excellent joueur de tennis sur le court de Roland Garros. Fab fait valoir et apprécier patience et technique face à Loïc et augmente son capital « perfs ». Dany Bertrand, notre dynamique Président, ne peut conclure ce samedi, mais n’est jamais ridiculisé dans les échanges, sauvant certaines balles par des réflexes étourdissants dont il a le secret. Jean-Loup Noël (1) triomphe de Loïc (enfin une perf au compteur !) et rate le coche face à Thierry dans le 2ième set de son match. Ce Loyers-là ne peut craindre personne. Sylvain Clossen et Tamara, invaincus, sont les principaux artisans de ce succès incontestable. Cette équipe mérite les lauriers.
En division V E,
CSTT Seilles « E » / Palette Floreffoise « D » : (0/8 ) 1/15.
Un E0, deux E2 et une E4 chez les sambriens, c’était pas « du poulet » pour notre équipe, composée de un E2 et deux E6, amputée d’une unité. Les « gars du Séminaire » imposent un train d’enfer pour inscrire 0/8 à la pause avec un average de 3/24… Il faut dès lors s’armer de (beaucoup de) courage pour repartir au combat. A l’issue du 10ième match, Romain Delannoy (1) sauve notre honneur, en s’imposant 3/2 face à Coralie Quairia. C’est toutefois le chant du cygne, Rom prêchant dans le désert. André Hanoul s’incline trois fois sur la marque de 3 sets à 1 face à des joueurs qui ne se sont pas privés de hausser le rythme à foison, au grand désappointement du chantre namèchois. Fabian Damanet défend crânement ses chances, mais doit déposer les armes face à des adversaires plus expérimentés que lui. Le fait de s’aligner sans rechigner le rend déjà méritant et le Club ne peut que lui en être reconnaissant.
Rendez-vous est pris dès à présent pour de nouvelles joutes d’exception dans nos installations ce samedi 10 mars, en espérant une moisson plus fructueuse…


Posté par csttseilles à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 février 2018

(J-17) – 24 février 2018 – MI FIGUE MI RAISIN AVEC UNE VICTOIRE ET DEUX NULS.

En division III G,
R TT Andenne « G » / CSTT Seilles « A » : (3/5) 5/11.
Dans ce derby, notre quatuor a eu le bon goût de prendre directement les devants en menant 1/5. Les andennais, quelque peu affaiblis, alignent deux D0, un D2 et un NC pour trois C6 et un D0 dans nos rangs. Forts de cet avantage en classements, la partie est gérée de bout en bout par des seillois qui souhaitent se mettre définitivement à l’abri afin de renouveler leur bail en D3. Mission accomplie. Francis Sorée (4) tourne comme une éolienne en Mer du Nord (12 sets à …1 !) et ses ailes montrent la voie à ses partenaires. Michel Ramelot (3) est proche du sans faute, avec une seule défaite à la belle face à Vincent Malherbe. Un bien joli parcours. Michel Simon (2), après un départ en fanfare, voit son instrument devenir muet. De la poussière, sans aucun doute… André Grenson (2) peaufine, lui aussi, ce succès en équipe, mais échoue deux fois au 5ième set face aux deux D0, Thibaut Froidbise et Vincent Malherbe. André aurait certainement pu prétendre à mieux. Thomas Dalmaso, D2, et Julien Pirlot, NC, étaient les deux autres andennais présents à Cobegge.

En division III E,
TT Sauvenière « C » / CSTT Seilles « B » : (6/2) 11/5.
Un C4, deux C6 et un D0 figuraient au menu des seillois qui, de leur côté, se produisaient avec un D0 et trois D2. Un combat du matou local face aux souris visiteuses. En appétit, les gembloutois démarrent sur les chapeaux de roue pour nous asséner un 5/1 bien indigeste. La mi-temps voit se dessiner un mauvais présage, tel un cortège de cumulonimbus dans la moiteur d’un soir d’été. Le café absorbé, nos craintes se confirment au terme du 12ième match. Les quatre dernières rencontrent se partagent équitablement, mais le mal est fait. Philippe Delannoy (2) a raison des deux C6, Yves Collin et David Gruselle, celui-ci au 5ième set. Deux bien belles perfs. Denis Perin (2) imite Philippe aux forceps et soigne sa fiche. Une belle force de caractère pour ces deux compères. Steve Piot (1) s’offre David à la belle et ajoute une perf dans sa besace. Axel Léonard échoue de peu (2/3) face à Julien Gillot, D0. Hervé Dinsart, C4, tout comme Julien sont les principaux artisans du succès local. Notre maintien éventuel relèvera de l’exploit, compte tenu des résultats ce samedi de nos concurrents directs.

En division IV E,
TT Sauvenière « D » / CSTT Seilles « C » : (3/5) 8/8.
Les banlieusards de la Faculté agronomique officient à trois, soit un C6, un D2 et un D4, face à deux D2 et deux D4 chez nous. Un avantage numérique et psychologique qui est partiellement exploité jusqu’à la pause. Les gembloutois grappillent ensuite et reviennent à 6/7. Les deux derniers matches tournent alors au cauchemar, Armel Guillou, C6, et Maxime Lastelle, D2, concrétisant tous deux leur 3ième victoire, synonyme de nul pour leurs couleurs. Vincent Angelicchio (3), en grande forme, s’offre Armel (3/0 !) et passe à un cheveu du sans faute, succombant à la belle face à Maxime. Denis Brisfer (2) s’impose face à David Collin, D4, mais ne peut confirmer face aux deux fers de lance, Armel et Maxime. Jérôme Pirsoul (2) ajoute une belle perf sur sa fiche face à Maxime. Le panier creux est étranger à Jérôme et à Denis. Michaël Lemal (1) ne peut aider ses équipiers, mais a apporté un précieux soutien à deux de nos équipes ce samedi. La défaite d’Andenne à Gembloux nous maintient dans la course.
En division V F,
CTT Andoy « H » / CSTT Seilles « D » : (3/5) 8/8.
Les banlieusards namurois nous proposent du « lourd », avec deux D4, un D6 et un E2, classé 5ième au top 50 de cette division ! Le combat promet donc des luttes âpres. Après un bon départ avec deux succès, nous maintenons l’écart jusqu’à la pause. C’est encore 4/6, puis la parfaite égalité des œuvres de Philippe Motte et Guy Perleau, tous deux D4. La fin de la partie est témoin d’un chassé croisé qui débouche sur un nul assez logique, mais loin d’être nul dans la qualité des échanges. Le 16ième match, décisif, entre Guy et Olivier, nous passionne durant… 45 minutes ! Quel bonheur pour l’arbitre… Philippe, très sympathique au demeurant, est notre bourreau (un seul set concédé !). Olivier Chiaradia (3) et Sébastien Roland (3) assurent un service maximum ne perdant qu’un et deux sets, sauf face à l’inaccessible Philippe qui concède son seul set face à Sébastien. Fabian Sente (1) triomphe brillamment de Guy, D4, et engrange une superbe perf. Le jeu de Steven Stove, E2, trop rapide, a raison de sa défense, pourtant solide. Jean-Loup Noël (1), après un début prometteur face à Steven, sombre corps et biens et ne réapparaît plus. Espérons quand même le retrouver d’ici le prochain match… Dans l’absolu, un nul acquis de manière collective, avec deux locomotives et… deux wagons de 3ième classe.

En division V E,
TT Rail Namur « D » / CSTT Seilles « E » : (4/4) 11/5.
Un D6, deux E0 et un E4 chez les locataires de la rue de l’Abbaye, un E0, un E2, un E6 et un NC chez les protégés de Sainte Begge. La locomotive salzinnoise allait-elle dévorer de frêles oursons ? Que nenni ! En première mi-temps, nous tenons la distance, nous permettant même de mener 0/2 puis 2/4. les pistons de la « Siemens » tournent ensuite à plein régime après la « bibine » de la mi-temps et c’est 6/4, puis un frêle espoir renaît à 6/5… avant un turbo de TGV qui envoie son convoi dans la stratosphère et les nôtres dans les catacombes. Quinze sets à zéro et, conséquence logique, un 11/5. Le feu continu a achevé de griller nos palettes. Guy Coomans et Romain Delannoy sont acteurs malheureux d’une drôle de pièce. Malgré leur énergie redoublée, point de cadeaux de la part des « ouvriers » des Bas Prés. Une explication ? Peut-être Guy et Romain ne se sont-ils pas accoutumés aux grincements du plancher, générateurs de migraines insoutenables… Las ! Les vieux briscards ne se sont pas privés pour atténuer la sévérité des chiffres. Disma Perin (3) s’impose sans discussion face à Bernard Chapelier, E0, Annick Gaspard, E4, et enfin Denis Viaene, E0. Dany Bertrand (2) débute en force face à Annick, puis Bernard (une perf). Il baisse ensuite la garde face à l’increvable Julien Pierron, D6, et Denis. Notre Président, à l’instar de Disma, dévoile de beaux restes qui ne sont pas prêts de se nécroser : des squelettes de mammouths.


Posté par csttseilles à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2018

15241209_1378187845527163_2605124538317363569_n

 

 

Joyeux anniversaire et bonne saint Valentin, fête le bien.

Posté par csttseilles à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 février 2018

18813504_1874713266114550_6524559026064120582_n

 

 

Nous te souhaitons un excellent anniversaire 

Fête le bien comme il se doit 

Posté par csttseilles à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 février 2018

(J-15) – 3 février 2018 – DEUX VICTOIRES, UN NUL ET DEUX DEFAITES – UN BILAN HONNETE AVEC UNE BELLE RESISTANCE DE LA « B »

En division III G – TT Namur « B » / CSTT Seilles « A » : (4/4) 8/8.
Face aux deux locomotives salzinnoises, Maxence Henriette et Pierre Martinage, tous deux classés C4, notre quatuor allait devoir enclancher la vitesse supérieure pour pouvoir espérer ramener un petit quelque chose du local des voisins de Sainte Julienne. Message bien compris par nos quatre compères qui n’ont jamais laissé filer le score. Le nul est dès lors assez logique. Notons cinq matches (1/4) en cinq sets, témoins de joutes acharnées. Francis Sorée (3), en grande forme (deux fois 3/0 et une fois 3/1), est le seul à dicter sa loi (3/0) face à Maxence. Frenchie, dans un style qui lui est propre, soigne ses gestes et étrille trois de ses opposants, tel un picador dans un spectacle de taureaumachie. Michel Ramelot (2) doit lutter jusqu’à la belle pour construire ses deux succès. Mich sait assurément mouiller son maillot pour se mettre au service de ses équipiers. Une sueur payante. Michel Simon (2) passe également une fois par les « cinq sets » pour apporter son obole. Michel est un pince sans rire, son sourire malicieux tentant d’anesthésier l’adversaire. Philippe Delannoy (1) participe à ce nul acquis de manière collective. Cinq sets seront nécessaires à Pilou pour venir à bout de Didier Robaye, D2. Ce nul a été rendu possible grâce aux trois victoires arrachées face au namurois Gabriel De Bruyne, classé C6.

En division III E – Champ d’En Haut « F » / CSTT Seilles « B » : (5/3) 10/6.
Ne souhaitant rien laisser au hasard, les collégiens avaient réquisitionné deux C4 et deux C6. Nous leur donnions la réplique avec un D0 et trois D2. Le début de la partie nous voit mener une seule fois à la marque (1/2). C’est ensuite une longue course poursuite, avec généralement deux points d’écart. C’est ensuite 6/3, puis 8/5. L’espoir est entretenu à 8/6, avant que les deux derniers matches ne sonnent le glas de nos (dernières) espérances. Dans une série très difficile où chaque adversaire est supérieur en classements par rapport aux nôtres, la « B » a le grand mérite de disputer crânement sa chance. Jamais ridicules, nos artistes évoluent en parfaite symbiose et s’encouragent mutuellement. André Grenson (2) s’offre un C4 et un C6 et passe tout près de la victoire face à l’autre C4, Vincent Fraselle. André nous gratifie de coups de génie, mais aussi de gestes défensifs de toute beauté. Je ne me suis pas privé d’en profiter ! Denis Perin (2) s’adjuge un C4 et un C6 et contraint, lui aussi, le fer de lance local, Vincent, à disputer cinq sets. Balles liftées et puissance de frappe sont renouvelées à l’envi par cet athlète. Steve Piot (2) imite parfaitement ses deux équipiers, avec des perfs contre un C4 et un C6. Stivi « distille » un feu nourri à ses opposants qui finissent par griller. Axel Léonard n’est pas récompensé de sa combativité, succombant à deux reprises à la belle face à un C6 et un C4. Il nous manque très peu de chose pour décrocher la victoire, l’équipe visitée ayant très longtemps douté face à la « B ».

En division IV E – TT Rhisnes « E » / CSTT Seilles « C » : (0/8) 1/15.
Sur les hauteurs namuroises, le doute n’a pas eu voix au chapitre, tant notre quatuor a marqué cette partie de son empreinte. Efficacité totale jusqu’à la quatorzième rencontre, moment choisi par Nicolas Vanwezel pour sauver l’honneur rhisnois. Michaël Lemal (4), Olivier Chiaradia (4) et Sébastien Roland (4) laissent respectivement… zéro set, un set et deux sets à leurs infortunés adversaires. Chacun dans leur style, ils pétrissent… leur ouvrage, tel des artisans boulangers de la meilleure veine. Rigueur et détermination sont omniprésentes. Pas de place pour la nonchalance ou la compassion. De véritables rottweilers ! Vincent Angelicchio (3) est un peu plus généreux, en autorisant le seul succès local. Bossière étant battu à Andenne, nous partageons à nouveau la 2ième place avec les gembloutois.

En division V F – Champ d’En Haut « N » / CSTT Seilles « D » : (1/7) 3/13.
Match piège face à Champ d’En Haut en manque de points, mais avec une équipe beaucoup plus aguerrie qu’au match aller. Pointons notamment Pascal Passelecq, classé E4, qui s’offrira deux E0 et un E2. Denis Charette, Cédric Delannay et Jean-Côme Demoulin n’ont pas, eux non plus, à rougir de leurs prestations, de nombreux sets (18, dont un « certain » 17/15 !) se terminant sur le plus petit écart. Bien déterminée à booster son capital confiance, la « D » a soigné ses rencontres sans s’autoriser le moindre relâchement coupable. André Hanoul (3) , après trois succès glanés tant au physique qu’au mental, dépose les armes face à Pascal, au jeu empreint de patience et de précision. Disma Perin (3) doit attendre la belle pour triompher de Denis et de Cédric : ses attaques manquent parfois leur cible et « dame chance », il est vrai, ne répond pas toujours « présent ». L’artiste ne se départit toutefois jamais de son sourire. Fabian Sente (3) connaît un départ en mode mineur (3/2) face à Jean-Côme, mais trouve ensuite la bonne carburation face à Cédric (3/0) et Denis (3/1). Fabian est l’heureux détenteur (potentiel) d’une fiche de D6 bien méritée. Jean-Loup Noël (4) concède trois sets en tout et pour tout et espère rester, longtemps encore, sur son petit nuage. Souhaitons qu’un « grain » ne vienne pas perturber sa tranquille progression. Une jolie victoire en équipe.

En division V E – Pal Club Ligny « D » / CSTT Seilles « E » : (5/3) 12/4.
Match à deux visages chez les lignards où nous tenons la corde jusqu’à la pause. A 5/3, tous les espoirs restent permis. L’après café verra une déferlante de la part des joueurs locaux qui nous assènent un terrible… 7/0 ! La messe est plus que dite… il n’y a plus qu’à remettre son chapeau et sortir pour se repentir. La progression de la « E » s’assimile à un long chemin de croix, chaque « station » offrant son lot de souffrances. Nos joueurs n’iront toutefois pas pleurer, telles des madeleines, devant le mur des lamentations. Lueur dans cette grisaille, le Président Dany Bertrand (3) montre la voie sacrée à ses pèlerins. Auteur de trois succès sans bavure (3/0), cet alerte sexagénaire épate chaque samedi. Virevoltant en tous sens, il accroche les meilleurs et régale l’assemblée. Il a assurément encore de bonnes années devant lui. Romain Delannoy (1) débute brillamment, puis connaît un « coup de mou ». Ses entraînements du jeudi sont pourtant brillants. Nul doute qu’il aura à cœur de se rattraper dans deux semaines, et que les Gilles de Binche du Mardi Gras et leurs oranges lui rendront la pêche. Fabian Damanet poursuit son dur apprentissage de la division 5, mais continue à progresser. Guy Coomans, dont c’était le baptême du feu ce samedi, s’est vu intronisé dans un combat trop inégal. Les entraînements réguliers le conduiront vers le succès, personne n’en doutera.

Rendez-vous dans deux semaines… après un intermède carnavalesque toujours apprécié par les épicuriens.


Posté par csttseilles à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

(J-14) – 27 janvier 2018 – UN BILAN POSITIF AVEC UNE SEULE DEFAITE !

En division III G – CSTT Seilles « A » / CTT Rouillon « A » : 0/0 (fft général de Rouillon).
En cette période de grande crue chez nos voisins français, l’embarcation seilloise a paradoxalement été mise au chômage. Elle sera remise à flots dès samedi prochain pour surfer sur la vague de la victoire.

En division III E – CSTT Seilles « B » / CTT Barrage « D » : (3/5) 5/11.
Une fois encore, nos fantassins devaient être solides pour (espérer) faire… barrage aux visiteurs, blocs construit en ébène : C6, 2 D0 et 1 D2. Un score (trop) sévère sanctionne cette partie dans laquelle un match sur… deux se déroule en cinq sets (4/4). La partie demeure indécise jusqu’au 12ième match (5/7). C’est ensuite la « dégelée » avec un 0/4 ! Nous buvons la tasse… somme toute logique dans cette région ! Les moins « soiffards » sont André Grenson (2) et Denis Perin (2). André, efficace et patient quand il le faut, est tout proche d’accrocher un de ses « congénères » en classement, s’inclinant à la belle. Denis réalise une nouvelle perf face à un D0 qui a (peut-être) succombé aux coups répétés de son (service) marteau. Chaque semaine offre au namêchois son lot de satisfactions et il aurait tort de bouder son plaisir. Steve Piot (1) commence son récital de la meilleure manière, en arrachant, avec sa fougue légendaire, la victoire au 5ième set, puis son moteur se grippe, une fois n’est pas coutume. La burette de décale tout sera à sa disposition sur la table dès samedi, pour que l’artiste retrouve toutes ses sensations. Axel Léonard est bien mal payé de ses inlassables efforts, étant « assassiné » par trois fois au 5ième set. La volonté y est, nul ne le contestera, mais quand la réussite tourne le dos… cela devient « mission impossible ».

En division IV E – CSTT Seilles « C » / TT Harlue « B » : (4/4) 11/5.
Après le (modeste) nul concédé au match aller en terre hesbignonne, les mosans avaient à cœur de prendre leur revanche, en y ajoutant, si possible, le panache. Après une première mi-temps non exempte de turbulences (0/3, 2/4 !), le « Concorde » local tourne à plein régime. C’est 7/4, puis 8/5 et… 9/5 des œuvres de l’opérateur radio, Vincent Angelicchio. Le vol peut alors continuer en toute quiétude. Cet équipage construit une belle victoire collective. Denis Brisfer (3) allie technique et puissance et rate de peu le sans faute, étant défait à la belle par Yvan Pirard. Denis fait preuve d’une belle régularité dans les victoires. Michaël Lemal (3) connaît la même mésaventure que Denis, mais lui face à Stéphane Castremanne. Il cartonne ensuite dans ses trois autres rencontres (3/0, 3/0 et 3/1) : application et maîtrise font partie intégrante des qualités de son (plantureux) registre. Jérôme Pirsoul (3) ne commet qu’un faux pas lors de son premier match. Il est irrésistible par la suite et catapulte ses adversaires dans la… stratosphère (un triple 3/0). Le Seigneur des « Hauts d’Andenne » reste une valeur sûre à la « bourse » du tennis de table. Sa cote ne risque pas de s’effondrer. Vincent Angelicchio (2) se « liquéfie » face à a séduisante Alexia et plie aussi l’échine face à Yvan. Sa mécanique tourne ensuite à plein régime, le rocker ayant, lui aussi, le bon goût d’alimenter le marquoir. Un succès qui s’est dessiné après la pause.

En division V F – CSTT Seilles « D » / CTT Rouillon « D » : (7/1) 14/2.
Tout auréolés après leur exploit (9/7) samedi dernier face au solide leader invaincu, Loyers, les rouillonnais étaient à prendre très au sérieux. Point question de rendre un… brouillon pour les nôtres, mais plutôt de tendre vers une « clean sheet » ! Message reçu 100% par nos quatre mousquetaires qui devront manier l’épée avec habileté face à un adversaire (beaucoup) plus coriace que ne le laisse apparaître le score. A la mi-temps, l’avance est, dirons-nous en toute modestie, « substantielle »... Les seillois ont le bon goût de ne pas se relâcher et resserrent les cale-pieds pour forger un score sans appel, même si, avouons-le en toute humilité, plusieurs sets se terminent sur le plus petit écart, deux 18/16 notamment… Dans cette partie marquée du sceau du fair-play, Disma Perin (3) dispute deux de ses rencontres en cinq sets, preuves irréfutables d’adversaires solides. « Le bon larron » nous gratifie de somptueux coups droits répétés à l’envi, tant le roseau rouillonnais plie mais ne rompt pas. Fabian Sente (3) confirme son efficacité et une patience à faire pâlir le plus grand des ivrognes. « Fab » sait ferrer le « poisson » et… ne pas le lâcher. Sébastien Roland (4) est séduisant, sportivement et physiquement s’entend, de bout en bout : lifts, coups droits, feintes de corps, services audacieux,… et j’en passe, émerveillent une salle toute acquise à la cause de ce sportif exemplaire. Jean-Loup Noël (4) tente d’imiter ce partenaire de choix, mais dans un style plus sujet à miner le moral, sportivement bien entendu : tailles acérées et coups défensifs tordus sont le plat principal de ses adversaires qui se démolissent la mâchoire sur ces balles « cisaillées ». Rouillon a défendu crânement ses chances et le score ne reflète pas cette bataille de tous les instants.

En division V E – CSTT Seilles « E » / R Pal Gembloux « H » : (3/5) 8/8.
Joli nul des nôtres face aux couteliers. A l’instar de la « C », le départ est « poussif » (0/2, 1/3, 1/5 !) et nous courrons après le score jusqu’à la fin. Nous allons, pour une fois, faire mentir la fable bien connue de Jean de La Fontaine, « Le lièvre et la tortue », « Mister President » et « Dédé la terreur » sortant leurs tripes pour arracher le nul. Ces funambules de la petite balle sont de véritables maîtres à jouer. Leur âge vénérable n’a aucune prise sur leurs jeux affûtés. Finesse et intelligence pour ces ténors qui enflamment notre aire de jeu. Honneur et gloire à Dany Bertrand (4), alias « big moustache », gentleman (non cambrioleur) au grand cœur, qui dicte sa loi (12/1) à la jeunesse adverse, passablement médusée. André Hanoul (2), accrocheur en diable, ne rentre jamais bredouille et a l’immense mérite de bien gérer la pression pour arracher le nul. Une appréciation vis-à-vis de Dédé : un sage à table, un chanteur humoriste à la buvette… avec un coffre digne d’un chanteur d’opéra ! Romain Delannoy (1) et Fabian Damanet (1) contribuent, eux aussi, à l’obtention de ce joli score. Rom et Fab 2 donnent le coup de jarnac nécessaire pour prendre ces deux points. Félicitations à l’équipe et un premier succès pour Fab 2, succès… qui en appelle d’autres. L’effet « boule de neige » ?

Samedi prochain, continuons à travailler… pour inspirer votre chroniqueur hebdomadaire, mais aussi pour démontrer que combativité et esprit d’équipe ne sont pas des balivernes à Seilles.


Posté par csttseilles à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]