Bienvenue sur le site du C.S.T.T. Seilles - N146

14 février 2018

15241209_1378187845527163_2605124538317363569_n

 

 

Joyeux anniversaire et bonne saint Valentin, fête le bien.

Posté par csttseilles à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]


12 février 2018

18813504_1874713266114550_6524559026064120582_n

 

 

Nous te souhaitons un excellent anniversaire 

Fête le bien comme il se doit 

Posté par csttseilles à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 février 2018

(J-15) – 3 février 2018 – DEUX VICTOIRES, UN NUL ET DEUX DEFAITES – UN BILAN HONNETE AVEC UNE BELLE RESISTANCE DE LA « B »

En division III G – TT Namur « B » / CSTT Seilles « A » : (4/4) 8/8.
Face aux deux locomotives salzinnoises, Maxence Henriette et Pierre Martinage, tous deux classés C4, notre quatuor allait devoir enclancher la vitesse supérieure pour pouvoir espérer ramener un petit quelque chose du local des voisins de Sainte Julienne. Message bien compris par nos quatre compères qui n’ont jamais laissé filer le score. Le nul est dès lors assez logique. Notons cinq matches (1/4) en cinq sets, témoins de joutes acharnées. Francis Sorée (3), en grande forme (deux fois 3/0 et une fois 3/1), est le seul à dicter sa loi (3/0) face à Maxence. Frenchie, dans un style qui lui est propre, soigne ses gestes et étrille trois de ses opposants, tel un picador dans un spectacle de taureaumachie. Michel Ramelot (2) doit lutter jusqu’à la belle pour construire ses deux succès. Mich sait assurément mouiller son maillot pour se mettre au service de ses équipiers. Une sueur payante. Michel Simon (2) passe également une fois par les « cinq sets » pour apporter son obole. Michel est un pince sans rire, son sourire malicieux tentant d’anesthésier l’adversaire. Philippe Delannoy (1) participe à ce nul acquis de manière collective. Cinq sets seront nécessaires à Pilou pour venir à bout de Didier Robaye, D2. Ce nul a été rendu possible grâce aux trois victoires arrachées face au namurois Gabriel De Bruyne, classé C6.

En division III E – Champ d’En Haut « F » / CSTT Seilles « B » : (5/3) 10/6.
Ne souhaitant rien laisser au hasard, les collégiens avaient réquisitionné deux C4 et deux C6. Nous leur donnions la réplique avec un D0 et trois D2. Le début de la partie nous voit mener une seule fois à la marque (1/2). C’est ensuite une longue course poursuite, avec généralement deux points d’écart. C’est ensuite 6/3, puis 8/5. L’espoir est entretenu à 8/6, avant que les deux derniers matches ne sonnent le glas de nos (dernières) espérances. Dans une série très difficile où chaque adversaire est supérieur en classements par rapport aux nôtres, la « B » a le grand mérite de disputer crânement sa chance. Jamais ridicules, nos artistes évoluent en parfaite symbiose et s’encouragent mutuellement. André Grenson (2) s’offre un C4 et un C6 et passe tout près de la victoire face à l’autre C4, Vincent Fraselle. André nous gratifie de coups de génie, mais aussi de gestes défensifs de toute beauté. Je ne me suis pas privé d’en profiter ! Denis Perin (2) s’adjuge un C4 et un C6 et contraint, lui aussi, le fer de lance local, Vincent, à disputer cinq sets. Balles liftées et puissance de frappe sont renouvelées à l’envi par cet athlète. Steve Piot (2) imite parfaitement ses deux équipiers, avec des perfs contre un C4 et un C6. Stivi « distille » un feu nourri à ses opposants qui finissent par griller. Axel Léonard n’est pas récompensé de sa combativité, succombant à deux reprises à la belle face à un C6 et un C4. Il nous manque très peu de chose pour décrocher la victoire, l’équipe visitée ayant très longtemps douté face à la « B ».

En division IV E – TT Rhisnes « E » / CSTT Seilles « C » : (0/8) 1/15.
Sur les hauteurs namuroises, le doute n’a pas eu voix au chapitre, tant notre quatuor a marqué cette partie de son empreinte. Efficacité totale jusqu’à la quatorzième rencontre, moment choisi par Nicolas Vanwezel pour sauver l’honneur rhisnois. Michaël Lemal (4), Olivier Chiaradia (4) et Sébastien Roland (4) laissent respectivement… zéro set, un set et deux sets à leurs infortunés adversaires. Chacun dans leur style, ils pétrissent… leur ouvrage, tel des artisans boulangers de la meilleure veine. Rigueur et détermination sont omniprésentes. Pas de place pour la nonchalance ou la compassion. De véritables rottweilers ! Vincent Angelicchio (3) est un peu plus généreux, en autorisant le seul succès local. Bossière étant battu à Andenne, nous partageons à nouveau la 2ième place avec les gembloutois.

En division V F – Champ d’En Haut « N » / CSTT Seilles « D » : (1/7) 3/13.
Match piège face à Champ d’En Haut en manque de points, mais avec une équipe beaucoup plus aguerrie qu’au match aller. Pointons notamment Pascal Passelecq, classé E4, qui s’offrira deux E0 et un E2. Denis Charette, Cédric Delannay et Jean-Côme Demoulin n’ont pas, eux non plus, à rougir de leurs prestations, de nombreux sets (18, dont un « certain » 17/15 !) se terminant sur le plus petit écart. Bien déterminée à booster son capital confiance, la « D » a soigné ses rencontres sans s’autoriser le moindre relâchement coupable. André Hanoul (3) , après trois succès glanés tant au physique qu’au mental, dépose les armes face à Pascal, au jeu empreint de patience et de précision. Disma Perin (3) doit attendre la belle pour triompher de Denis et de Cédric : ses attaques manquent parfois leur cible et « dame chance », il est vrai, ne répond pas toujours « présent ». L’artiste ne se départit toutefois jamais de son sourire. Fabian Sente (3) connaît un départ en mode mineur (3/2) face à Jean-Côme, mais trouve ensuite la bonne carburation face à Cédric (3/0) et Denis (3/1). Fabian est l’heureux détenteur (potentiel) d’une fiche de D6 bien méritée. Jean-Loup Noël (4) concède trois sets en tout et pour tout et espère rester, longtemps encore, sur son petit nuage. Souhaitons qu’un « grain » ne vienne pas perturber sa tranquille progression. Une jolie victoire en équipe.

En division V E – Pal Club Ligny « D » / CSTT Seilles « E » : (5/3) 12/4.
Match à deux visages chez les lignards où nous tenons la corde jusqu’à la pause. A 5/3, tous les espoirs restent permis. L’après café verra une déferlante de la part des joueurs locaux qui nous assènent un terrible… 7/0 ! La messe est plus que dite… il n’y a plus qu’à remettre son chapeau et sortir pour se repentir. La progression de la « E » s’assimile à un long chemin de croix, chaque « station » offrant son lot de souffrances. Nos joueurs n’iront toutefois pas pleurer, telles des madeleines, devant le mur des lamentations. Lueur dans cette grisaille, le Président Dany Bertrand (3) montre la voie sacrée à ses pèlerins. Auteur de trois succès sans bavure (3/0), cet alerte sexagénaire épate chaque samedi. Virevoltant en tous sens, il accroche les meilleurs et régale l’assemblée. Il a assurément encore de bonnes années devant lui. Romain Delannoy (1) débute brillamment, puis connaît un « coup de mou ». Ses entraînements du jeudi sont pourtant brillants. Nul doute qu’il aura à cœur de se rattraper dans deux semaines, et que les Gilles de Binche du Mardi Gras et leurs oranges lui rendront la pêche. Fabian Damanet poursuit son dur apprentissage de la division 5, mais continue à progresser. Guy Coomans, dont c’était le baptême du feu ce samedi, s’est vu intronisé dans un combat trop inégal. Les entraînements réguliers le conduiront vers le succès, personne n’en doutera.

Rendez-vous dans deux semaines… après un intermède carnavalesque toujours apprécié par les épicuriens.


Posté par csttseilles à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

(J-14) – 27 janvier 2018 – UN BILAN POSITIF AVEC UNE SEULE DEFAITE !

En division III G – CSTT Seilles « A » / CTT Rouillon « A » : 0/0 (fft général de Rouillon).
En cette période de grande crue chez nos voisins français, l’embarcation seilloise a paradoxalement été mise au chômage. Elle sera remise à flots dès samedi prochain pour surfer sur la vague de la victoire.

En division III E – CSTT Seilles « B » / CTT Barrage « D » : (3/5) 5/11.
Une fois encore, nos fantassins devaient être solides pour (espérer) faire… barrage aux visiteurs, blocs construit en ébène : C6, 2 D0 et 1 D2. Un score (trop) sévère sanctionne cette partie dans laquelle un match sur… deux se déroule en cinq sets (4/4). La partie demeure indécise jusqu’au 12ième match (5/7). C’est ensuite la « dégelée » avec un 0/4 ! Nous buvons la tasse… somme toute logique dans cette région ! Les moins « soiffards » sont André Grenson (2) et Denis Perin (2). André, efficace et patient quand il le faut, est tout proche d’accrocher un de ses « congénères » en classement, s’inclinant à la belle. Denis réalise une nouvelle perf face à un D0 qui a (peut-être) succombé aux coups répétés de son (service) marteau. Chaque semaine offre au namêchois son lot de satisfactions et il aurait tort de bouder son plaisir. Steve Piot (1) commence son récital de la meilleure manière, en arrachant, avec sa fougue légendaire, la victoire au 5ième set, puis son moteur se grippe, une fois n’est pas coutume. La burette de décale tout sera à sa disposition sur la table dès samedi, pour que l’artiste retrouve toutes ses sensations. Axel Léonard est bien mal payé de ses inlassables efforts, étant « assassiné » par trois fois au 5ième set. La volonté y est, nul ne le contestera, mais quand la réussite tourne le dos… cela devient « mission impossible ».

En division IV E – CSTT Seilles « C » / TT Harlue « B » : (4/4) 11/5.
Après le (modeste) nul concédé au match aller en terre hesbignonne, les mosans avaient à cœur de prendre leur revanche, en y ajoutant, si possible, le panache. Après une première mi-temps non exempte de turbulences (0/3, 2/4 !), le « Concorde » local tourne à plein régime. C’est 7/4, puis 8/5 et… 9/5 des œuvres de l’opérateur radio, Vincent Angelicchio. Le vol peut alors continuer en toute quiétude. Cet équipage construit une belle victoire collective. Denis Brisfer (3) allie technique et puissance et rate de peu le sans faute, étant défait à la belle par Yvan Pirard. Denis fait preuve d’une belle régularité dans les victoires. Michaël Lemal (3) connaît la même mésaventure que Denis, mais lui face à Stéphane Castremanne. Il cartonne ensuite dans ses trois autres rencontres (3/0, 3/0 et 3/1) : application et maîtrise font partie intégrante des qualités de son (plantureux) registre. Jérôme Pirsoul (3) ne commet qu’un faux pas lors de son premier match. Il est irrésistible par la suite et catapulte ses adversaires dans la… stratosphère (un triple 3/0). Le Seigneur des « Hauts d’Andenne » reste une valeur sûre à la « bourse » du tennis de table. Sa cote ne risque pas de s’effondrer. Vincent Angelicchio (2) se « liquéfie » face à a séduisante Alexia et plie aussi l’échine face à Yvan. Sa mécanique tourne ensuite à plein régime, le rocker ayant, lui aussi, le bon goût d’alimenter le marquoir. Un succès qui s’est dessiné après la pause.

En division V F – CSTT Seilles « D » / CTT Rouillon « D » : (7/1) 14/2.
Tout auréolés après leur exploit (9/7) samedi dernier face au solide leader invaincu, Loyers, les rouillonnais étaient à prendre très au sérieux. Point question de rendre un… brouillon pour les nôtres, mais plutôt de tendre vers une « clean sheet » ! Message reçu 100% par nos quatre mousquetaires qui devront manier l’épée avec habileté face à un adversaire (beaucoup) plus coriace que ne le laisse apparaître le score. A la mi-temps, l’avance est, dirons-nous en toute modestie, « substantielle »... Les seillois ont le bon goût de ne pas se relâcher et resserrent les cale-pieds pour forger un score sans appel, même si, avouons-le en toute humilité, plusieurs sets se terminent sur le plus petit écart, deux 18/16 notamment… Dans cette partie marquée du sceau du fair-play, Disma Perin (3) dispute deux de ses rencontres en cinq sets, preuves irréfutables d’adversaires solides. « Le bon larron » nous gratifie de somptueux coups droits répétés à l’envi, tant le roseau rouillonnais plie mais ne rompt pas. Fabian Sente (3) confirme son efficacité et une patience à faire pâlir le plus grand des ivrognes. « Fab » sait ferrer le « poisson » et… ne pas le lâcher. Sébastien Roland (4) est séduisant, sportivement et physiquement s’entend, de bout en bout : lifts, coups droits, feintes de corps, services audacieux,… et j’en passe, émerveillent une salle toute acquise à la cause de ce sportif exemplaire. Jean-Loup Noël (4) tente d’imiter ce partenaire de choix, mais dans un style plus sujet à miner le moral, sportivement bien entendu : tailles acérées et coups défensifs tordus sont le plat principal de ses adversaires qui se démolissent la mâchoire sur ces balles « cisaillées ». Rouillon a défendu crânement ses chances et le score ne reflète pas cette bataille de tous les instants.

En division V E – CSTT Seilles « E » / R Pal Gembloux « H » : (3/5) 8/8.
Joli nul des nôtres face aux couteliers. A l’instar de la « C », le départ est « poussif » (0/2, 1/3, 1/5 !) et nous courrons après le score jusqu’à la fin. Nous allons, pour une fois, faire mentir la fable bien connue de Jean de La Fontaine, « Le lièvre et la tortue », « Mister President » et « Dédé la terreur » sortant leurs tripes pour arracher le nul. Ces funambules de la petite balle sont de véritables maîtres à jouer. Leur âge vénérable n’a aucune prise sur leurs jeux affûtés. Finesse et intelligence pour ces ténors qui enflamment notre aire de jeu. Honneur et gloire à Dany Bertrand (4), alias « big moustache », gentleman (non cambrioleur) au grand cœur, qui dicte sa loi (12/1) à la jeunesse adverse, passablement médusée. André Hanoul (2), accrocheur en diable, ne rentre jamais bredouille et a l’immense mérite de bien gérer la pression pour arracher le nul. Une appréciation vis-à-vis de Dédé : un sage à table, un chanteur humoriste à la buvette… avec un coffre digne d’un chanteur d’opéra ! Romain Delannoy (1) et Fabian Damanet (1) contribuent, eux aussi, à l’obtention de ce joli score. Rom et Fab 2 donnent le coup de jarnac nécessaire pour prendre ces deux points. Félicitations à l’équipe et un premier succès pour Fab 2, succès… qui en appelle d’autres. L’effet « boule de neige » ?

Samedi prochain, continuons à travailler… pour inspirer votre chroniqueur hebdomadaire, mais aussi pour démontrer que combativité et esprit d’équipe ne sont pas des balivernes à Seilles.


Posté par csttseilles à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

1546463_1257175174308262_7059939859585739240_n

 

Nous te souhaitons un excellent anniversaire.

 

Posté par csttseilles à 11:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]


16 janvier 2018

(J12) – 13 janvier 2018 – TROIS SUR CINQ – A,C et D, la satisfaction du devoir accompli, B et E défaites par de trop grosses cylindrées.

 

En division III G, CSTT Seilles « A » / R Palette Mazy-Spy « C » : (6/2) 12/4.

Face aux sympathiques mazyciens, la magie de la bonne humeur était au rendez-vous, le sourire aussi, et ce, bien avant l’entame de la partie, des œuvres de l’épicurien Régis Romainville. Taillé dans le moule de Freddy, son incontournable papa, l’ami Régis a régalé les ouailles présentes par de francs éclats de rires. Le match s’est ensuite déroulé tranquillement, bien géré par les nôtres qui ont aligné les succès après quatre matches d’ouverture très partagés. Philippe Delannoy a puassurer la victoire au terme du 13ième match.  André Grenson(4)ne concède que trois petits sets. D’une efficacité redoutable, il ne baissera la garde que lorsque les sirènes du bar retentiront après le coup de sifflet final. Son acolyte, Francis Sorée(4), est taillé dans le même moule, ne délaissant quequatre sets. André et Francis sont tombés tous deux dans la même marmite et ont assurément bu la même potion magique, foi d’Obélix.Michel Ramelot (2) est bien mal récompensé de ses inlassables efforts, étant par deux fois « assassiné » au 5ième set. Michel prouve par là qu’il n’a pas peur de mouiller son maillot et il mérite bien un ( ?) petit remontant après la douche. Philippe Delannoy (2) arrache deux victoires aux forceps, une belle abnégation malgré des douleurs persistantes bien présentes. Une impressionnante force de caractère coule dans ses veines et transcende cet artiste. Une victoire qui nous permet, j’espère, d’entrevoir un second tour moins délicat, en vue de renouveler notre bail en troisième division.

 

En division III E, CSTT Seilles « B » / CTT Presgaux « A » : (2/6) 5/11.

Combat disproportionné, une fois de plus, pour notre quatuor de D2, qui devait en découdre avec 1 C4, 2 C6 et 1 D0, soit un « sans faute » de classements supérieurs. Fidèles témoins de l’âpreté de ces joutes, trois rencontres se terminent au 5ième set, à notre avantage. La partie est pliée après le 13ième match. Denis Perin (2) est le seul à infliger la défaite à Antoine Nicolas, le visiteur le plus « gradé » ce samedi. Denis ne fléchit pas dans sa progression et continue à « moissonner », malgré la saison avancée. Michaël Lemal (1) impose ses vues au 5ième set face à Miguel Vilfroy, D0. Michaël ne ménage jamais ses peines et allie sourire et fair-play : un clubman par excellence. Steve Piot (1) s’adjuge également Miguel, mais trois sets à zéro ! A l’instar de son pote Michaël, Stivi se bat sur toutes les balles et gagne en confiance. Denis Brisfer (1) s’applique et s’octroie Florent Collinet, C6, en cinq sets. Denis combine à merveille force et précision : un véritable bombardier « B42 ». Face à un des ténors de cette série, nul n’a démérité et le score qui sanctionne cette partie n’a rien d’une humiliation. Il sera cependant impératif de l’emporter face à des pointures plus modestes, si l’on souhaite assurer sa place à cet échelon l’année prochaine.

 

En division IV E, CSTT Seilles « C » / R Pal Gembloux « E » : (6/2) 12/4.

1 D2 et 3 D4 pour 2 D4 et 2 D6 chez les couteliers, la partie s’annonce équilibrée. A la pause, les seillois se sont constitué un matelas sur lequel… ils ne se sont pas endormis. Axel inscrit le 9ième point face à Joachim Waeremoes. Olivier Chiaradia (4) est un leader incontestable… ne perdant aucun set ! Oli livre un spectacle de toute beauté, à l’image de sa barbe poivre et sel bien taillée… dont se régale à coup sûr la gent féminine. Axel Léonard (4) se retire invaincu, lui aussi, mais un peu de sa superbe dans ses deux derniers matches qu’il remporte 3 sets à 2. Son arme manquait peut-être d’huile ou était-ce un problème de réglage de la cible ? Jérôme Pirsoul (3), après un faux pas face à Michel Dufrasne (1/3), brille de mille feux. Piqué au vif, le « chenapan » exerce une vengeance implacable sur un trio qui n’a dès lors plus que ses yeux pour pleurer. Nul doute cependant que, dans sa grande mansuétude, le maître de Bonneville leur aura offert une « chiée » de mouchoirs afin qu’ils puissent sécher leurs cascades de larmes… Vincent Angelicchio (1), après un départ sur un mode « rock ‘n roll », s’engage dans une trilogie de concerts dont il ne parvient pas à maîtriser les partitions. Le rocker ne courbe toutefois l’échine qu’au 5ième couplet, à chaque fois. Non, le rock n’est pas mort, il va le ressusciter. Qu’importe le goût du flacon, parfois saumâtre, puisque l’ivresse collective est au rendez-vous d’après match.

 

En division V F, CSTT Seilles « D » / La Cipale « N » : 16/0.

Décimés par des joueurs en pleine période d’examens universitaires, les courageux cinaciens ont du faire avec les moyens du bord. Respect mutuel et humour ont toutefois rythmé cette partie, dans laquelle Rose Mailleux et Evan Dufey ont fait connaissance avec un niveau trop élevé pour eux, du moins pour l’instant. Encadrés par des équipiers plus aguerris, ayant pour noms Laurence Simon et Martin Dumont, Rose et Evan se sont comportés avec un total fair play et ont apprécié les échanges volontairement construits en fonction de leur niveau actuel. Laurence et Martin se sont certes avérés plus coriaces, Disma Perin, pris à froid, étant contraint à disputer cinq sets face à Laurence et Martin prenant méritoirement un set face au géant Sébastien Roland. Fabian Sente et Jean-Loup Noël complétaient l’équipe et ont tous deux tournés au « calibre » 12/0 : de belles huîtres ! Samedi prochain, la « D » se déplacera à Malonne pour disputer une rencontre qui sera tout sauf une sinécure.

 

En division V E, CSTT Seilles « E » / Profondeville « I » : (1/7 ) 4/12.

Face aux leaders qui alignent 2 E0, 1 E2 et 1 E4, la « E » est composée de 2 E2 et 2 E6 et… est consciente de l’ampleur de sa tâche ! Le score a la mi-temps est de fait éloquent. Notre Fabian « libère » les visiteurs de toute pression dès le 10ième match. La seconde mi-temps voit toutefois un joli sursaut d’orgueil seillois, avec trois victoires pour cinq défaites. Notre bien-aimé Président, Dany Bertrand (2), triomphe des deux E0, Daniel De Paepe et Anthony Honnay. Deux perfs de plus pour notre alerte sexagénaire. Il aurait pu aussi revendiquer une troisième rose face à Quentin Marchand, E2, agonisant à la belle. André Hanoul (1) s’adjuge, lui aussi, Daniel, mais ne peut doubler son capital victoires. Moins gourmand que d’habitude, gageons qu’il aura une grande soif dès samedi. Romain Delannoy (1) s’offre Daniel… et une pantagruélique perf (E6 face à E0 !!!). Les autres matches sont plus délicats pour lui… malgré un entraînement de qualité chaque jeudi. Le stress de l’enjeu y est (certainement) pour quelque chose. Fabian Damanet enlève méritoirement un set face à Quentin. Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage, les fruits pourront alors tomber à profusion et moults paniers seront nécessaires pour les ramasser. En conclusion, un score honorable face à (beaucoup) plus fort.

 

 

Un premier match du second tour avec son lot de satisfactions et une bonne motivation de nos joueurs. En route vers de nouveaux exploits dès samedi !

 

 

 

Posté par csttseilles à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Joyeux anniversaire Philippe. 🏓🎂🥂🍾

Joyeux anniversaire. Fête le bien.
🏓🎂🥂🍾

1_006

Posté par csttseilles à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 janvier 2018

Joyeux anniversaire Victor.

Joyeux anniversaire. Fête le bien.
🏓🎂🥂🍾

26904714_2348729138486188_4185214229435410087_n

Posté par csttseilles à 16:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 décembre 2017

(J-11) – 9 décembre 2017 – SUPERBE SUCCES DE LA « C », BEAU NUL DE LA « A » POUR BOUCLER CE PREMIER TOUR.

En division III G, CSTT Seilles « A » / TT Rhisnes « D » : (4/4) 8/8.
Egalité parfaite en classements entre les protagonistes, avec deux C6 et deux D0 de part et d’autre. Après un début de partie délicat (1/4), nous recollons au score à la mi-temps. C’est ensuite 6/4, 7/5, puis 8/6 et… l’espoir de prendre les trois points. Les deux C6 rhisnois, Sébastien Robaye puis Bruno Michel, nous privent alors du succès qui se dessinait. Bruno est pour beaucoup dans le nul de son équipe, ne concédant que… trois petits sets ! Philippe Delannoy (3) est encore très performant ce samedi avec trois victoires sur des scores de 3/1, et deux fois 3/0. A 8/6, il avait préparé le terrain pour ses équipiers, les deux Michel (Simon et Ramelot). Michel Simon (1), pour son grand retour, offre un succès. Encore convalescent, il entame une lente mais constante progression. Michel Ramelot (2), après un départ laborieux face à Joël Hicorne, s’impose brillamment à deux reprises. Il a assurément rempli son contrat, à l’instar d’André Grenson (2) qui aurait pu revendiquer un troisième succès face à David Jeanson (défaite 2/3) et… offrir les trois points à l’équipe. Quoi qu’il en soit, un joli nul, acquis de manière collective.

En division III E, CSTT Seilles « B » / CTT Le Forbot Dinant « C » : (2/6) 4/12.
Les copères déploient la grosse artillerie : deux C6 et deux D0, face à notre trois D2 et notre E0… Seul avantage, nous ne pouvons faire que des perfs. Il n’y aura pas photo : la partie voit les visiteurs mener la partie durant et saluer leur victoire dès l’issue du 11ième match. N’oublions cependant pas les quatre matches en cinq sets, tous à l’avantage des dinantais. Denis Perin (2) poursuit sa moisson de perfs face à Mael Meddour, D0 (3/0), et Ludovic Istace, C6 (3/1). Denis ne connait pas de « coup de mou ». Steve Piot (2) suit le même parcours, sauf qu’outre Ludovic il accroche Jean-Marc Heylens, D0 (3/1), à son tableau de chasse. Michaël Lemal n’est pas récompensé de ses efforts, en succombant deux fois à la belle face à Jean-Marc et Ludovic. Michaël ne ménage pas ses peines et ne doit pas être crédité d’un « flop », tout comme Disma Perin, promu un échelon plus haut encore, qui contraint Mael Meddour, classé D0, à disputer un 5ième set. C’était mission impossible face à une telle armada.

En division IV E, CSTT Seilles « C » / Impérial Bossière « C » : (4/4) 10/6.
Nos trois D4 et notre E2 face à trois D2 et un E0, nous étions en infériorité sur toute la ligne. Et pourtant… quand la volonté et l’esprit d’équipe sont présents, tout est possible ! C’est un réel exploit que notre quatuor à réalisé de manière collective, succès concrétisé par Vincent Angelicchio (3) à l’issue du 14ième match. Vince, après avoir perdu 2/3 face à Maxime Auguste, D2, a aligné trois succès, témoins de son excellente condition physique et d’une technique affûtée. Les victoires ne pouvaient dès lors qu’être au rendez-vous. La palme revient toutefois à Olivier Chiaradia (4) qui s’impose trois fois 3/0, puis 3/2 dans son dernier match face à Maxime. Pratiquant un jeu exempt d’excentricité et très régulier dans ses échanges, il cherche toujours son maître ce samedi. Un véritable patron dans cette équipe, un pilier… Sébastien Roland (2) s’offre un D2 et un E0 et s’incline à la belle face à Maxime. Deux nouvelles perfs pour cet athlète qui allie à merveille balles liftées et accélérations déroutantes. Victor Mennen (1), pour son match de reprise, ne fait pas de la figuration et pousse Christian Lombet, D2, à disputer un 5ième set. Tous ont participé à la confection de ce superbe succès.
En division V F, CSTT Seilles « D » / TT Gesves « E » : (5/3) 11/5.
Nos amis gesvois s’alignent à trois, examens obligent pour un des leurs. Malgré ce désavantage numérique, les visiteurs font beaucoup mieux que de la figuration, en témoigne le score à la mi-temps. La suite de la partie est plus favorable aux nôtres qui doivent toutefois patienter jusqu’au 14ième match avant de pouvoir pousser le « ouf » de soulagement. Bernard Martin et Halim Datoussaid, tous deux E2 et auteurs de deux succès chacun, nous ont fait souffrir… et douter. Stéphane Dutillieux, classé E6, n’a pas démérité, lui non plus, certains de ses échanges pouvant prendre place dans le « Guiness Book » des records. Fabian Sente (4) confirme, une fois encore, son excellente forme (12/1 dans les sets !) et est une solide base, tant technique que physique, pour son équipe. André Hanoul (1) fait douter Halim (2/3) et aurait pu s’imposer. Dédé n’en perd pas le moral pour autant et n’hésite pas à pousser la chansonnette chaque fois que faire se peut et même… avant l’entame du match ! Philippe Mallien (3), après une longue absence nullement préméditée, retrouve brillamment ses marques et son revers magique. Il passe tout près du sans faute, étant battu 2/3 par Bernard. Notons aussi son superbe retournement de situation face à Halim : après avoir été mené 2/0, il triomphe 2/3 ! Combativité et confiance font partie, sans conteste, de ses qualités. Jean-Loup Noël (3) se révèle impuissant face à Halim (0/3). Celui-ci développe un jeu rapide et varié, sans oublier que force et précision sont aussi au rendez-vous.

En division V E, CSTT Seilles « E » / CTT Andoy « J » : (4/4) 6/10.
Dans cette rencontre, nous n’avons jamais eu l’occasion de mener à la marque. Courir après le score s’est apparenté à un combat au-dessus de nos forces. Dès lors, malgré toute notre bonne volonté, le couperet est tombé à l’issue du 13ième match. Les jeunes d’Andoy, doués et bien entraînés, nous ont fait mal. Nos « fers de lance », Dany et Romain, ont déployé toutes leurs forces dans la bagarre. Romain Delannoy (3) passe tout près d’une feuille vierge de défaites, perdant 2/3 face à Dany Dubois, E4. Rom s’est montré patient et appliqué. Trois succès ont dès lors fort logiquement suivi. Dany Bertrand (3) a pu mettre en œuvre son travail de sape, face à jeunes et moins jeunes, deux « doyens » encadrant la jeunesse. Dany « le sage » a donc récolté, lui aussi. Christian Pardon aurait mérité un succès face à Stefaan Van Der Borght, ne s’inclinant qu’au 5ième set ! La victoire n’est plus très loin pour Christian, qui poursuit ses entraînements avec courage et application. Sa détermination sera (bientôt) récompensée. Fabian Damanet n’a certes jamais baissé les bras, mais il a eu fort à faire face à des joueurs plus routinés.

Le premier tour est à présent terminé. Nos équipes connaissent des fortunes diverses. Les fêtes de fin d’année vont permettre de recharger les batteries et de réparer les diodes abîmées. Meilleurs vœux à vous toutes et à vous tous pour l’année 2018, qui montrera bientôt le bout de son nez !

Posté par csttseilles à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2017

(J10) – 2 décembre 2017 – LE GRAND SPLASH… UN SAMEDI A RANGER AUX OUBLIETTES !
En division III G, TTSC Moustier « B » / CSTT Seilles « A » : match arrêté.
Cette rencontre n’a pu être menée à son terme, une « houle » venue du grand large ayant mis en péril l’intégrité de certains artistes. Verdict en eaux calmes de la bouche des sages.
En division III E, Ping Mosan Hastière « A » / CSTT Seilles « B » : (5/3) 10/6.
Quatre D0 dinantais opposés à quatre D2 seillois, ce match entre équipes gloutonnes de points a tourné à l’avantage des locaux. Quatre rencontres (2/2) en cinq sets et la délivrance à l’issue de la 15ième joute, notre quatuor s’est sans conteste battu « bec et ongles ». Denis Perin (3) passe tout près du sans faute, s’inclinant seulement à la « belle » face à Serge Vanderelst. Denis engrange trois nouvelles perfs, signes évidents d’une demi saison en tous points réussie. Steve Piot (2), dans un style « hargneux » et efficace, forge un de ses succès au 5ième set. Deux perfs et une « rage positive » qui paie. Michaël Lemal (1) score, lui aussi, et se bat comme un lion, à l’instar de ses acolytes, face à forte opposition. Rien n’est jamais perdu au départ, il faut toujours y croire. L’espoir plutôt que le désespoir. Axel Léonard aurait pu revendiquer la victoire face à Serge. La roue ne manquera pas de tourner à nouveau pour Axel dès samedi prochain.
En division IV E, Royal Andenne TT « I » / CSTT Seilles « C » : (8/0) 13/3.
Dans ce derby, les locataires de Cobegge ne laissent rien au hasard, en alignant deux D2 et deux D4. Déforcée, la « C » évolue avec un D4, un E0 et un E2. Il n’y aura pas de miracle, Lourdes est trop loin. La première mi-temps voit une chevauchée fantastique des chevaux de trait… andennais qui labourent en tous sens les « parcelles » seilloises. Les « caves » se rebiffent après la mi-temps et placent trois banderilles dans les flancs des équidés. Disma Perin (2), dans son style de « jeune premier » doté d’une détente digne de la plus élégante des gymnastes, s’offre deux D4 (David Segura et Julien Lemaire). Le « chat » agrippe ses proies et ne relâche pas son étreinte. Sébastien Roland (1), multipliant à l’envi les balles liftées et les attaques percutantes, impose ses vues à Julien. Vincent Angelicchio ne parvient pas, ce samedi, à reproduire les prestations dont il a le secret. Un petit accident de parcours qui sera bien vite oublié. Le rockeur avait-il déjà un mauvais pressentiment ?
En division V F, Royal Andenne TT « Q » / CSTT Seilles « D » : (5/3) 9/7.
Trois E6 et un NC à Andenne, deux E0 et un E2 à Seilles, déforcé. Les « machines de guerre » de l’avenue du Roi Albert Ier entament, dès les premiers échanges, leur sinistre travail de sape. Précises et omniprésentes, les frappes lourdes de ces « robocops » donnent le tournis à nos « doyens », qui s’époumonent dans des combats pathétiques d’une grande intensité. Ces « extraterrestres », futures graines de champions, suivis par une pléiade de conseillers techniques, nous poussent dans les cordes. Nos fleuves de sueurs nous permettront toutefois de scorer. Fabian Sente (3), en grande forme depuis ce début de saison, doit se battre jusqu’au 5ième set pour faire entendre raison à Gaspard Berthe, un des trois frères de la famille Berthe, les deux autres se prénommant Louis… l’intraitable (4) et Martin… le débutant, promis cependant à un bel avenir. André Hanoul (1) rate sans doute le coche (et le nul pour l’équipe) face à Martin. Ne tirons toutefois pas trop vite sur le pianiste qui nous a déjà gratifié de moultes prestations tout en finesse, tel le merle au faîte du toit de son domaine namèchois, reposoir doucement bercé par les effluves d’un gouleyant Vacqueyras. Jean-Loup Noël (3) est pris de vitesse par Louis, un « funambule » au jeu complet qui ne manquera pas de continuer à prendre des risques payants. Ce diable de Louis aura versé à foison du curare dans nos estomac
En division V E, TT Astérix Saint-Marc « E » / CSTT Seilles « E » : (7/1) 14/2.
Sur les hauteurs namuroises, les quatre E4 de Saint-Marc n’ont pas fait de cadeaux (de Saint-Nicolas) à nos trois courageux lutteurs que sont Dany Bertrand, E2, Fabian Damanet, E6, et Christian Pardon, NC. Trois équipes (C, D et E) « amputées » ce samedi… c’était autant de groupes d’écloppés. La marche en avant de Saint-Marc est enrayée une première fois des œuvres de Dany (2) qui égalise à 1 partout. S’en suit une longue période de vaches maigres, un véritable carême, avant que Dany, encore une fois, ne termine en beauté en faisant 14/2. Notre bien-aimé Président sauve ainsi deux fois l’honneur des siens et échoue une fois à la « belle » dans une autre de ses rencontres. Dans la tourmente, contre vents et marées, notre capitaine au grand cœur arrive à redresser la barre, doté d’une technique et d’une volonté dont il a le secret. Cet épicurien averti constitue, nul ne le contestera, un exemple à suivre. Fabian Damanet et Christian Pardon rencontrent maintes difficultés pour tenir pied et garder la tête hors de l’eau sur cette galère, les vents dominants tentant sans cesse d’anéantir leurs moindres velléités sportives. Fabian et Christian retrouveront stabilité et équilibre ce samedi sur un océan plus paisible… dans un port d’attache sis rue Rogier.
Rendez-vous à tous ce samedi 9 décembre…en espérant que Saint-Eloi, Sainte-Barbe et Saint-Nicolas n’aient pas trop éteint nos ardeurs.


Posté par csttseilles à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]